le mot de Michael

423389_238120629605267_677299930_nMOT DE MICHAEL

Qu’ai-je fait pour que vous me jugiez?
Est ce que vous m’enviez tellement? vraiment? Il n’y a pas de quoi. Je ne vous souhaite pas d’être moi…
Peut être que vous voulez juste que je confesse ma « culpabilité »:

Oui, c’est vrai, j’aime les enfants, vraiment! Mais pas de la façon dont vous le voulez. Je les aime du plus profond de mon coeur. Parce que les enfants ne font pas la guerre. Les enfants ne m’ont jamais blesser, jamais fait de mal. Cela me rend heureux de regarder dans leurs yeux brillants. Est-ce un crime de vouloir être heureux et de vouloir rendre les autres heureux?
Beaucoup d’entre eux qui viennent me rencontrer sont sur le point de mourir, d’un cancer ou d’autres maladies terribles. Je ne vous laisserai pas m’interdire, m’empêcher, à travers votre arrogance, de leur donner du bonheur, même un jour!

Oui, c’est vrai que j’ai subit des opérations chirurgicales. Vous savez ce qu’on ressent? Combien de fois ai-je du me réveiller dans la peine! Combien de fois je ne savais pas ce qui m’attendait quand j’allais regarder dans le miroir! Combien de fois ai-je pleurer quand je l’ai fait! Ne voyez-vous pas que je me punis constamment moi même, je ne peux pas faire face à mon visage – ni à moi même! Pourquoi me punissez vous aussi pour ça?
Oui, c’est vrai, autrefois j’était black! Vous bronzez au soleil et obtenez satisfaction pour ça. Mais je suis malade et vous me punissez pour ça. Le soleil que vous aimez tant peut me tuer.
A l’époque j’adorais être dehors dans la lumière du jour aussi, aujourd’hui je ne peux seulement sortir que la nuit presque. Et vous vous en moquez. Si je n’étais pas devenu le Michael Jackson que vous connaissez aujourd’hui, eh bien voilà ce que je serais : Je serais un blanc noir aux cheveux bouclés avec un gros nez… dont tout le monde se serait moqué.
Bien, aujourd’hui vous vous moquez de moi à cause de mon petit nez. Peut être que je serais déjà mort parce que je n’aurais pas pu me protéger aussi bien que je le peux aujourd’hui.
L’auriez vous préféré si j’étais mort? Ou si je n’avais jamais existé? Mais dans ce cas, vous n’auriez pas ma musique!
Vous aimeriez faire sans « Billie Jean »?! Ma musique que vous aimez tant n’est ce pas? Pas seulement moi. Mais je crée la musique pour vous rendre heureux.

Vous me torturez avec vos mots honteux. Les mots parfois peuvent blesser bien plus que des coups. Souvent je m’assoies dans un coin et je pleure. Je demande au Seigneur pour quoi ai-je à souffrir, quelle raison ai-je pu vous donner? Car je n’ai jamais fait de mal à personne. J’ai peur de vous car vous m’avez fait tellement de mal. Et je ne me défend même pas. Je me cache simplement derrière mes masques. Oh, comme je haie ces masques! Dessous, j’ai vraiment du mal à respirer. Mais je n’ai pas le choix, c’est le seul moyen de me protéger. Mais vous, vous n’aimez pas quand je me protège. Vous préféreriez donner un coup de pied à un homme sans défense dans son visage. Mais je ne vous ferai pas cette faveur. Je n’ai pas à avoir honte de tout ce que j’ai fait. Et comme je peux le voir, « dear Unknown » il y a des gens qui comprenne mon message.

Mes amis et moi, n’entrons pas en guerre avec des tanks. Nous venons avec des tournesols pour chacun d’entre vous même si vous riez de nous et jetez nos fleurs au loin. Peut être que vous comprendrez, cette fois ci, pas avant les fleurs, mais avant que le Soleil ne s’en aille…
Avec ma musique, avec ce que je fais j’aimerais apporter de la lumière dans ce monde. Mais pour ça faut-il que je me tue jusqu’à ce que quelqu’un me croit? jusqu’à ce que quelqu’un me croit, sur le fait que je ne veuille faire que de bonnes choses et que je souffre de votre haine? Mais alors vous seriez outragé : « Et les enfants?! » En particulier vous diriez ça vous, vous qui pour la plupart voudraient emmener mes enfants loin de moi. Vous dites qu’ils ne sont pas mes enfants. Vous dites que je suis incapable de les élever. Comment pouvez vous savoir ça? Et est-ce important, le sang qui coule dans leurs veines alors que je donnerai ma vie pour eux. Votre jalousie et votre haine vous rendent aveugle et en vous faisant oublier ce que l’amour signifie.

Vous ne me connaissez pas, et pourtant vous m’avez déjà jugé! Vous! reporteurs, paparazzis qui me harcèlent, vous écoutez ma musique le soir! Ce n’est pas juste! Vous n’êtes pas intéressé par ce que vous écrivez si cela attire juste les lecteurs et permet les gros titres. En revanche, mon nom suffit à attirer les gens. Pourquoi est ce que vous ne faites que me rabaisser? Pourquoi vous n’écrivez pas quelque chose de positif, là, vous ne devriez pas chercher bien longtemps! Pourquoi je devrais être « Jackson le Taré » ? Vous ne voyez donc pas que le seul à qui je fais du mal, c’est moi même?! Vous me traitez comme si j’étais un bout de viande.
N’y a t-il donc personne qui voit que je suis aussi un être humain?!

Où est votre coeur? Votre pitié? Votre amour?!

0

4 commentaires pour le mot de Michael

  1. Isoulela... dit :

    ce magnifique et très touchant texte est il de la main même de Michael ? et dans ce cas, d’où provient il?

  2. magicmichael dit :

    Si vous ne connaissez pas ce texte de Michaël …un appel à la paix intérieure …qu’on cesse de raconter n’importe quoi sur lui ….Qu’on essaye un peu de mieux le comprendre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s