mes rêves de coeur

Cette rubrique est en cours d’élaboration

Voici une chronique où j’ai regroupé mes rêves souvent fantastiques que j’ai pu vivre ces dernières années …il y est question de mes deux anges …Michaël et mon défunt fils  Frédérick

J’envisage de la mettre en numérique avec pages tournantes ….tout comme je l’ai fait pour mon livre !

00

Cette nuit de mai…

Le 17 mai dernier

.Cette nuit là, j’ai fait ce rêve étrange…tout d’abord, ce caisson de verre ciselé et translucide dans lequel j’avais déjà « vu » Michael  lors d’une « vision » à la période où j’écrivais le livre…Cet écrin de verre était à la verticale, debout, au fond d’une allée dans un cimetière rempli de petites tombes blanches et un homme brun était là, j’ai tout de suite reconnu Michael…il en est sorti lentement et je pouvais voir toutes ces fleurs blanches autour de lui, il traversait tout un champ de fleurs blanches, elles jonchaient le sol , d’autres étaient en suspend autour de lui ! Comme un nuage de fleurs qu’il fendait en souriant, très serein ! …

C’était magnifique !! Il m’a alors pris la main , nous nous sommes promenés dans ce cimetière où il est sensé reposer ! Et puis, je me suis retrouvée en sa compagnie devant le mausolée que l’on a pu voir dans les médias, là où les fans vont déposer des fleurs et des mots d’amour.

J’étais là avec lui et je ne comprenais pas le sens de cette  « visite accompagnée » dans ce cimetière, mais,  j’en avais profité  pour vérifier tout de même, que cela ne ressemblait pas vraiment au dessin que j’avais reproduit cet hiver suite à une vision…une sorte de stèle ou monument funéraire qui m’était apparue !  Je crois que je me suis promenée un long moment cette nuit là, et ce qui est sûr, j’étais avec Michael!
C’était un « vrai rêve » et non une « vision » comme j’ai pu en vivre bien des fois depuis quelques mois avec lui ou autour de lui.
J’ai malgré tout très bien dormi cette nuit là du 17 mai, et je me suis réveillée une fois de plus , pour ne pas dire comme à chaque fois, avec une chanson de Michael Jackson plein la tête !

Mon fils  s’est envolé pour toujours, le 26 mai, 8 jours après ce rêve !

00

voyage en coeur

 
 
 

Ce récit à une jolie « suite » lire « coeur entrain « 

(* L’histoire « magique » du badge lenticulaire : lire…l’esprit et le coeur/.) «  l’esprit et le coeur « 

00

coeur « entrain »

Ce récit « coeur entrain » est « la suite » de » voyage en coeur »

°

Bien sûr que je peux raconter la suite de « voyage en coeur « puisqu’elle est belle ! Il nous est tous arrivé de vouloir reprendre un rêve interrompu, se mettre au lit en souhaitant se replonger dedans , connaître la suite, mieux le comprendre ! Et bien, j’ai vécu cela , le lendemain même de mon songe ! (voyage en coeur)

L’ambiance est parfaitement la même,  l’éclairage feutré, le wagon de train,  mon fils assis la joue contre la vitre… les mêmes odeurs de banquettes fatiguées en velours, et surtout, cette même musique , cette chanson entraînante de Michaël qui remplit l’espace !

La lourde porte donnant sur le couloir,  se meut en un balancement régulier  ! Je me lève afin de la bloquer grande ouverte et je me laisse aller… attirée dans le couloir où je m’accoude debout devant la fenêtre fermée, pour tenter de voir « où nous sommes ». Le train file à grande allure et le paysage m’apparaît en longues  traînées de couleurs,  sans que je puisse distinguer un seul détail !

Je me sens soudainement observée, je connais bien cette sensation depuis quelques mois, elle est accompagnée par une onde de froid dans tout mon corps, un frisson qui galope sans que j’ai le temps de le localiser !

Alors, tout va très vite, comme à chaque fois que j’ai pu « le voir »!

Sa main se pose sur la grosse manette de métal gris et, avec un geste rapide, il baisse la vitre devant laquelle je me trouve, le vent s’engouffre avec force dans le couloir… et nous voilà tous les deux à pencher notre tête, au dehors, visage au vent en riant !

Nos cheveux sont en guerre , Il rit très fort, avec une voix aigüe, crie quelques mots que je ne saisis pas , mais ses gestes m’invitent de toute évidence , à le suivre en courant, le long de ce couloir recouvert d’une moquette rouge !

Je prends le temps  de jeter un regard  furtif dans le wagon… mon fils ,  souriant, amusé , est là  à suivre la scène  dans le reflet de la vitre,  dans lequel sa curiosité semble s’être plongée !

La pantomime cesse lorsque Michaël disparaît en dansant et en riant comme un enfant, au bout du couloir . La fenêtre est remontée , mes cheveux ébouriffés, mon fils lève ses yeux rieurs vers moi ! Je comprends , car la chanson  est restée là, que Michael est près de moi et par son  fabuleux « entrain » il me tient,  je le sens, connectée à la joie et à la vie !

°

00

l’esprit et le coeur…

Je remets en lumière ce texte que j’avais écris le 10 octobre 2010, car l’expérience que je raconte et les clefs qui m’ont été données …m’aident encore à ce jour à affronter les moments qui pourraient être difficiles  …et je voulais à nouveau partager ce moment fort avec vous ! (Léa)
 
°

L’esprit et le coeur doivent être ouverts pour lire ce qui suit.….. J’hésite il est vrai depuis l’ouverture de mon blog, à partager avec les visiteurs,  » les expériences particulières »

que je peux vivre, n’ayant que « peu de retour »sur mes précédents articles ! Mais je ne résiste pas aujourd’hui à l’envie de partager ce que j’ai vécu hier soir……Il était très tard, j’étais à la fois fatiguée et exaltée… cet état, je le connais bien l’ayant vécu très souvent ces derniers mois ! Je me sens alors très réceptive avec une sensation d’être dans l’attente de quelque chose qui doit venir…comme lorsqu’on attend « son tour » dans une salle d’attente…on sait que l’on va venir nous chercher, on sait pourquoi on est là et tout paraît normal !…..Alors, Michaël est venu s’assoir au pied du lit,  à mes côtés, à ma droite,  il me semblait réel, il était si proche ! Il avait les cheveux défaits et très noirs, je pouvais sentir son odeur, celle de sa peau et de ses vêtements, il portait une chemise blanche, recouverte d’une veste légère aux manches  assez courtes de couleur noire . Il avait les mains jointes sur ses genoux et faisait pivoter une sorte de badge entre ses doigts. Il était là pour m’apporter une réponse, un cadeau, quelque chose que je devais recevoir ! Il avait son air tendre que je lui connais mais je devinais aussi un air sérieux et réfléchi ! …..Il m’a alors tendu ce badge , comme si celui-ci m’appartenait et qu’il me le rendait !  Cet objet était une petite image lenticulaire….qui change lorsqu’on l’incline ! ……………………………………Je n’ai pas eu le temps de  prendre en main ce petit badge…Mais je l’ai reconnu immédiatement ! …Alors, tout c’est accéléré, j’ai senti que mon buste et ma tête reculaient presque violemment, Michaël avait disparu et je sentais ma tête recevoir par flots, des images et des informations multiples qui défilaient en saccades ! J’étais là, assise au pied de mon lit,  secouée par la force et la rapidité de cette expérience ! Ce badge, je l’avais trouvé à l’age de l’adolescence dans un paquet de biscuits et je l’avais gardé de très nombreuses années. Il avait la particularité de contenir deux images qui s’ inter-changeaient selon comment j’ inclinais l’objet ou mon regard. Une des images était publicitaire, représentant » le biscuit beurre » au pourtours dentelés …et l’autre,  représentait trois enfants souriants, d’ethnies différentes ! J’adorais à la fois le « procédé » et la gravure ! J’avais oublié l’existence de ce badge, j’étais là, seule, assise au pied de mon  lit…et je prenais conscience de la force symbolique que représentait « l’immense cadeau » que Michaël venait de me faire ! Je venais de vivre du merveilleux ! Je sentais dans ma tête, que je venais d’avoir des réponses et surtout, « une clef » importante !

Il y a deux plans inclus dans ma vie, mon quotidien et le plan spirituel, j’ai accès aux deux !  Et selon comment  » j’incline l’image ou même mon regard » je peux passer de l’une,  sans la crainte de perdre l’autre !!

°

00

Coeur cathédrale

°

°Un de mes rare texte un peu long…mais..

J’ai vécu  hier au soir, une  très  » étrange « expérience » ! Celle-ci,  étant nouvelle, elle m’a profondément touchée ! J’ai vraiment envie de la partager, j’en éprouve même le besoin !

Ma journée a  été très mouvementée, j’ai passé beaucoup de temps sur l’ordinateur et  au téléphone, tout en gérant comme chacun,  le quotidien et,  la visite surprise d’une amie ! Je me suis mise au lit assez tôt, avec le sentiment d’être anéantie par la fatigue !

Dans ma chambre, je tiens la nuit, les volets clos , cela depuis toujours.  Depuis l’envolée de mon fils, cet été, j’ai fait quelques « aménagements », en installant, à côté de mon lit,  au dessus de ma coiffeuse, une étagère qu’il avait chez lui . J’ai pris soin, de reproduire « l’ambiance d’origine » sur les trois petites tablettes en rotin, , en redisposant les bibelots et ses objets personnels tel qu’il aimait les trouver !  J’ai minutieusement installé , les plus jolies photos de nous, retraçant des instants heureux , ainsi que deux  très belles images découpées dans les magazines, représentant Michaël !

Ce petit meuble rempli d’amour, »ce petit coin de paradis »on ne peut que le comprendre, est donc pour moi, intimement important , même si je l’ai  montré à quelques rares privilégiés !

Justement, une proche amie est venue hier me voir, vers seize heures  et, alors que nous entrons dans la chambre, elle utilise l’interrupteur dont je ne me sers  jamais qui allume une bien triste ampoule, qui pend au plafond !  Je me précipite, j’éteins, et allume une lampe d’appoint  dont l’éclairage se fait plus tendre !

Il est donc vingt trois heures trente, épuisée je me mets au lit, pas question de traîner! J’éteins la lampe de chevet tout en me plongeant sous les draps ….mais , je relève la tête…et là… quel spectacle ! ….Mon Dieu, que se passe t-il ? Ma chambre ressemble à un ciel étoilé d’été ! Mille lumières  scintillent , de toute part …de toutes les couleurs , du blanc, du jaune , du bleu et un peu de rouge ! En plus, il y a un effet de profondeur…j’ai l’impression d’être au beau milieu du ciel, en pleine nuit ! C’est magnifique…je n’ai jamais vu cela !

Non, je ne dors pas, je ne rêve pas ! Je me redresse un peu…c’est incroyable, difficile d’expliquer tellement cela est étrange ! La découpe des meubles et le pourtours de chaque petit objet, sont fluorescents , l’étagère en rotin scintille comme une boîte à musique…et pour la première fois depuis tous ces mois passés, je suis apeurée ! Que se passe t-il ? suis-je vivante ? Que va t-il arriver ? Qu’est-ce qu’on me veut ?

Je décide de rallumer ma lampe, tout semble normal, je n’ai pris aucune substance, ni médicament…je me sens claire dans ma tête ! Je n’ai aucune raison d’être inquiète ! ….j’éteins à nouveau, le « spectacle « continue à emplir ma chambre ! Et je sens une nuée très froide m’envelopper,  je frissonne vraiment, je rabats toutes les couvertures sur moi…cela ne suffit pas ! Je ne suis pas fiévreuse,  j’ai très froid… je reconnais alors ,  sans hésitation,…leurs présences…ils sont là tous les deux, Frédérick et Michaël ! Je ne les vois pas…mais mieux que cela, je les ressens très fort !Cela me fait couler les larmes…mon Dieu, que d’amour !

Je me suis endormie je pense en pleurant de bonheur…enroulée sur moi-même, les couvertures autour de moi,  avec la sensation réconfortante de leur présence, toute proche, à quelques centimètres …et avec surtout, cette image splendide dans ma tête…. »je suis allongée sur le sol,  devant d’immenses vitraux  flamboyants de couleurs, au beau milieu d’une immense cathédrale ! »

Voilà, je n’ai pas pu faire un texte plus court. Je voulais vraiment vous faire partager tout cela ! Vous vous posez des questions et moi aussi ! J’ai bien sûr fais le rapprochement avec , cette amie qui était venue dans l’après midi et qui avait allumé quelques secondes l’ampoule au plafond…Oui, car sur mon plafond, sont collées depuis une dizaine d’années, trois petites étoiles en plastique  fluorescent, que j’ai l’habitude de retrouver le soir lorsque j’éteins ma lampe, après quelle soit restée allumée quelques minutes !

Tout n’est pas inexplicable, mais lorsque cela, touche à ce point, le merveilleux, j’ai vraiment envie de le raconter ! Encore une fois, je ne me connais aucun Don, J’ouvre mon coeur et souvent, sans demander… je reçois ! Je veux avant toute chose , malgré une vie personnelle difficile, parler de l’Amour ! Car tout cela,  resplendissait d’Amour ! Je pense vraiment , « à chacun de regarder », que l’Amour, il y en a partout !

00

Coeur fasciné

°

Mon Fils, mon ange, comme je pense à toi depuis ce matin ! Mon sommeil a été envahi par des choses très troublantes, se rapportant à « nos ancêtres » . Il était question de l’Afrique et de mon père qui a vécu là bas quelques années !

je me suis souvenue du bonheur que tu éprouvais l’an passé, lorsque je t’ai raconté que j’avais repris des contacts avec un cousin…descendant de Rossignol de Grand champ , mon arrière grand-mère . C’est elle qui a élevé mon père , il m’a tant parlé d’elle ! Tout cela te fascinait incroyablement !

Depuis ton envolée , mon fils, je me rends compte à quel point, tu étais fasciné « ces derniers mois », par ce qui me fascinait ! Monsieur Chaplin, et puis Michaël,… ces expériences que je vivais et que tu partageais avec tendresse et curiosité,  et enfin  mon livre,  dont tu as souhaité avoir  le manuscrit avant même qu’il soit édité ! Tu nous a quittés quinze jours avant la sortie du livre en juin !

Ce matin, je suis dans mon lit,  je sais qu’il faut que je note les bribes qu’il me reste de mes songes …mon père, l’Afrique., l’arrière grand-mère,….et puis… plus rien ! Et là,  à cet instant, plongeant sur moi, voilà une bourrasque d’amour qui me saisit, provocant des larmes  de Joie …Tu es là mon fils… Toi, la précieuse pierre manquante de l’édifice fragile qu’est ma vie ! Tu es si proche, je te sens,  je te sais …je n’ai alors, nul besoin d’écrire,  car tu sembles revenir avec moi de ce beau et fabuleux voyage   Je me sens «  dans «  le bonheur,  je ne le côtoie pas gentiment,  non ! je suis plongée à cet instant dedans,  avec toi !

Je peux sentir dans ce moment de » partage », ta joie, ton bonheur ! Et je sais…c’est évident pour moi,  que tu es accompagné !

Tout cela, pour toi et moi,  est fascinant !

00

Lèche coeurs

°Lèche coeurs février 2011

Il est quatre heures du matin Mon Fils….Toi et Michaël vous me faites sortir du lit tant jelèche coeurs vous sens aimants et  présents ! Ce rêve que j’ai fait la nuit d’avant est toujours là,  intact et il me faut le partager tellement il est beau par sa douceur et sa simplicité!

Nous sommes toi et moi mon fils, dans une pièce ressemblant à une classe d’école ou à ces anciennes bibliothèques de petits villages, l’éclairage est feutré malgré les hautes fenêtres à petits carreaux ternis . Nous sommes de toutes évidences les seuls visiteurs . La pièce est remplie de meubles de rangement en pin,  garnies de livres et d’objets disparates , disposées  ça et là ….  Comme dans les films,  j’aperçois, alors que tu avances lentement,  ton visage que tu penches en minaudant, passer derrière  l’étagère .    Nous nous sourions en silence dès que le rangement des livres permet, par un espace vide,  de se voir . En  face l’un de l’autre, chacun de notre côté faisant mine de chercher un livre, un objet , sur l’étagère devant laquelle nous nous trouvons ! Cela ressemble à un jeu de séduction, quelque chose d’intime où les regards et les sourires prennent toute la place ! Je devine l’odeur du vieux papier et même celle de ton tee-shirt à manches courtes bleu marine ! Tes gestes sont lents, les miens aussi !

Toi et moi, semblons prendre notre temps , dans cet endroit calme ! J’aperçois alors qu’il y a également sur ces étagères les bibelots anciens, ceux de ma maison et les tiens également ! Tous ces jolis objets , traces de notre histoire partagée , nos cadeaux, nos trouvailles, nos surprises …tout semble être là ! Je te trouve si beau à cet instant mon fils ! Oui, tu as ce visage calme, tendre, de cette dernière année où je t’ai vu heureux !

Ce moment est doux et nous traînons nos pas doucement , faisant avec tendresse l’inventaire de nos jolies années, de nos forts moments en frôlant de nos yeux, et du bout de nos doigts, tous nos souvenirs !  Tu dis quelques mots avec une voix douce et  gentille . Nous parlons à peine pour ne rien brusquer !

-J’ai adoré ce rêve tout doux et notre lèche grenier, « notre lèche coeur » ensemble, un moment que nous n’avions pas eu le temps de prendre avant ta subite envolée mon fils !

Et bien, même si  cette étagère  dans ce rêve,  nous sépare tout en nous permettant de  nous voir et nous ressentir,  ce lot de multiples jolies choses, -le livre que nous avons écrit ensemble-*, les objets souvenirs ,témoins du chemin parcouru toi et moi…. désormais, tout cela dans ma vie , nous unis .

* le livre « je ne veux pas la fin de nous » …aidé et encouragé par mon partenaire de fils …qui est décédé 15 jours avant la sortie de notre livre  !
 
°

00

pont de coeur

°

Tu est venu m’attraper l’autre nuit, mon esprit glissait dans l’univers des rêves, et  tu as surgi mon fils ! Tu semblais en vie tellement je te sentais, tu étais  torse nu et je pouvais me remplir de ton odeur, il faisait chaud,  ta peau était moite .

Tu étais si heureux en m’attirant à toi, tu avais ce sourire des jours joyeux ! Il faisait beau , nous étions en pleine nature, dans les bois précisément, tu marchais d’un pas décidé, tu avais l’air pressé ,  marchant à mes côtés en me tenant légèrement à la hauteur de ma taille. Il faisait assez sombre, même si le soleil jouait entre les feuilles des arbres . Tu prenais soin d’écarter les branchages pour pas que je me blesse, en baissant la tête exagérément pour que je reproduise le mouvement  ! Tu semblais si bien connaître l’endroit que tu pouvais garder les yeux sur moi ! Tu riais , m’encourageant par des « on est bientôt arrivés maman, tu verras , c’est vraiment beau , cela va te plaire !’

Oui, cela m’a plu ! Nous sommes arrivés sur une sorte d’esplanade faitele pont entre nous de grandes pierres recouvertes de mousse brillante ! Et voilà que par dessus ton rire, par dessus ton odeur, par dessus nous deux …le bruit de l’eau a jailli ! Il m’a semblé à cet instant, que tel le chef d’orchestre tu venais d’envoyer la musique…celle de l’eau qui court, qui glisse, qui jaillit, qui se jette et s’écroule ! Cette eau  chantante, pleine de vie au milieu de  gorges sombres !

Oui, mon fils, cela m’a plu , d’autant plus que tu m’avais amené là, à cet endroit où tu viens pêcher, pour me montrer le pont depuis en bas !

« -Ce pont,  c’est le seul passage  pour traverser la rivière profonde , et puis lorsque je suis surpris par l’orage , je vais me mettre à l’abri dessous, il y a une sorte de grotte !  Sans ce pont, maman, nous ne pourrions pas venir  ici  ! «

Tu as raison mon ange,  sans  » le pont de coeur  »  que nous avons créé grâce à notre lien à Michaël  cette dernière année,   nous ne pourrions sûrement pas être ensemble  à cet instant,  dans cet endroit que tu aimes et que tu n’as pas eu le temps de me faire connaître !

J’ai retrouvé cette photo chez toi , en triant tes affaires et depuis, je n’ai qu’une envie , c’est de retrouver cet endroit , que tu aimais , là où tu viens de m’entraîner dans un joli rêve, sous ce pont de coeur  ! Etais-ce un rêve mon fils , tout semblait si réel !

Je vous aime tant tous les deux  pour  ce pont,  ce lien que vous gardé pont de coeurprécieusement entre vous et moi , ce lien magnifique qui comble le vide créé par l’absence ! Ce pont, qui nous permet , de nous rejoindre !

Le coeur est un pont entre soi et les autres !

°

00

Coeurs saltimbanques

°

Cette histoire avec vous deux,  mon fils et toi Michaël … semble être là, au fond de moi depuis toujours . Si j’écoute mon coeur au niveau de l’Amour … il semble que nous ayons été unis il y a très longtemps  pour l’éternité…bien avant,  pendant et après la vie !

Tout m’interroge ces deux jours particuliers, devrai-je pleurer, devrai-je avoir peur. Devrai-je me sentir esseulée ou abandonnée?  Vous n’êtes plus là et pourtant rien ne me parait avoir changé, ma dévotion, mon amour sont si grands qu’ils semblent défier les lois qui appartiennent au temps.                   Vous êtes dans mon « existe en ciel  » , quoi qu’il arrive !

Alors mes sentiments voltigent, jonglent et tournoient comme mille ballons multicolores! Les bourrasques d’Amour qui te sont envoyées Michael,  te chahutent gentiment et t’envoient  valdinguer de toute part ! Je te sais heureux et tu appartiens alors à tout le monde !         Je visualise tout cela comme un spectacle  de saltimbanques où tu serais la vedette,  « monsieur le Magicien » bien sûr !  Il y a de la musique, de l’agitation, des rires ! Frédérick s’applique au jonglage pour t’épater ! Le public, par millions, venant de partout, vous fait une ovation sans pareil !  Je vous attends patiente et aimante, derrière le grand rideau rouge flamboyant . Vous recevez tant d’Amour que j’en vibre, car je ressens votre extrême bonheur,  il ricoche jusqu’à moi !

Alors, devrai-je pleurer, et avoir peur ?                                     Devrai-je me sentir triste et délaissée ou  devrai-je craindre de perdre ce puissant « lien création » qui appartient à nous tous … qui est  l’Amour ?

Non,  car étrangement et à mon grand  étonnement,  ces deux jours, mes anges… vos coeurs tout comme le mien, ont joué les coeurs saltimbanques !

°

00

Coeur endimanché

Comment expliquer?  faut-il vous dire simplement …-« Super ! il est venu, et voilà qu’à nouveau,  tout est beau ! »………………..ou bien…

…. vous entraîner par le coeur,  avec tendresse et précaution, au centre de « cet instant  magique et rare ! »

Vous le faire sentir, vivre, le partager avec vous doucettement!

J’avais tellement prié pour que Michaël se manifeste! Le week end avait été pour moi, si douloureux, si triste, me sentant abandonnée, tombant dans le vide !

Et enfin, « il est là « ,  au petit matin, tout près de mon lit !

J’étais éveillée, le nez plongé dans l’oreiller, le corps engourdi, repoussant l’instant de me lever ; cherchant désespérément une infime raison pour le faire !

Non, ce n’est pas un bruit…mais comme souvent, une odeur, un déplacement doux de l’air et cette frissonnante sensation…d’être observée, qui m’ont invitée à relever la tête  !

Dressé proche de mon lit, près du seuil de la porte, « il est là »!

Mon Dieu,  Michaël est là !

L’instant est fugace, mais « je fige l’image » tellement il est beau !

Habillé « endimanché »et parfumé, il incline son visage avec cette tendresse bien à lui, qui diffuse de l’amour  !

J’ai le temps de me dire, gênée, -« Mon Dieu, à quoi je ressemble dans mon tee-shirt, les cheveux emmêlés! »

Tout autour de lui, il y a cette lueur blanche et douce ! Il a tendu sa main vers moi, m’incitant à me lever !  Et au moment où je me dresse sur mes pieds, je ressens avec fulgurance…qu’il me fait savoir …

-« Léa, bouges toi ! Elle t’est  donnée, mets toi dans la vie ! »

J’ai vraiment ressenti à cet instant,  alors qu’il venait déjà … de « disparaître », la puissance de vie et d’amour , m’envelopper !

J’aimerai,  je le dis souvent,  que chacun puisse , ne serai-ce qu’une fois, vivre un instant extraordinaire comme celui-ci !  Toucher à « cela », touché pour toujours ! Il me serais alors plus aisé d’en parler, avec la densité du partage !

Je fais bien la différence… car bien sûr  j’imagine mon ange, je peux avoir des images plein la tête de lui, lorsqu’il « me manque » !  Je peux même l’imaginer à mes côtés quelques fois pour me rassurer ! Et cela est normal , c’est ce qui nous arrive,  à tous, lorsque nous pensons à une personne !

Je sais dans mon coeur, dans tout mon être, comme il en est de même pour mon fils , … que Michaël n’est jamais bien loin !

Et puis…il y a ces instants trop rares , qui me sont donnés…pourquoi à moi, « petite chose »? Alors,  je le vois, je pourrais  presque le toucher, il m’inonde de tendresse ! Et là, c’est lorsque je reçois cela,  que je sais que je ne rêve pas !  Je suis bien « canal’ et cela, c’est certain … je lui dois !

°

00

messager de coeur

(Ce 3 sept 2013…..Je remet en lumière, pour le partage … ce rêve étrange et merveilleux que j’avais fait …auquel je repense souvent !)

Messager de coeur .

J’ai fait un rêve particulier cette nuit, un songe étrange et beau que je veux  partager par tendresse pour Michael .

Mon fils est là, debout contre moi, il semble avoir une douzaine d’années . Nous sommes sur un grand balcon très élevé, j’aperçois une foule immense, colorée  en contre bas qui agite ses mains vers le ciel .

Je me retrouve alors , sur cette place au milieu des  gens qui semblent s’impatienter, tout en criant des « -on  t’aime » .   Mon fils me tire par la main d’une manière insistante , il m’entraîne, veut me faire traverser cette foule , il a l’air pressé et marche d’un pas décidé,  il y a trop de brouhaha pour que je décrypte ce qu’il me dit … il a quelque chose d’important à me montrer !

Nous nous retrouvons sous une sorte de porche  sombre, en pierres grises …  là, se trouve … le Pape!  Il  a dans ses mains , un  tout petit livret avec une couverture en argent ciselé … il parle avec une voix basse, à un homme brun agenouillé devant lui, que je distingue à peine mais par sa position si repliée ,  je ressens son désarroi et son humilité ! Ce moment semble très intime entre ces deux êtres !

Nous nous retrouvons, après avoir parcouru de longs couloirs , tout les deux, mon fils et moi, au centre d’une immense et très haute porte, aux battants sculptés de dorures , et grands  ouverts sur « du vertigineux »!

Une immense salle , dont le  décor est d’une splendeur innommable , des tableaux de maîtres tapissant les murs et le plafond en voûte ! Je saisi alors que nous sommes dans  la chapelle sixtine, à la basilique St Pierre ! Il fait très froid , seule, la main de mon fils dans la mienne, me donne une rassurante  sensation de chaleur .

Là… au milieu, devant nous, se trouve Michael… agenouillé, priant  de toute son âme , son corps replié sur lui même …le petit livre relié d’argent ciselé dans ses mains …il semble pleurer en « demandant grâce  et pardon !

Je sens son chagrin venir à moi, je voudrais aller vers lui , le redresser, lui prendre la main, le consoler!  Et puis, chose étrange,  je découvre  que « mon ange », est émouvant et  magnifique , plongé dans l’Amour …  au centre de toutes les émotions qui flottent au dessus de nous !

Je me réveille alors, et j’ai le temps d’apercevoir l’image furtive  de mon fils , tout proche,  calme, juste avant qu’il me lâche la main dans un tendre sourire  !

Je suis restée émue dans mon lit , un bon moment, j’aurais aimé ,  de tout mon coeur me rendormir , les retrouver à nouveau, voir Michael,  essayer de comprendre davantage ses larmes et pourquoi cette prière demandant grâce et pardon , lui qui est notre guide sur le chemin de l’Amour !

Mais ma nuit avait bien pris fin !  Pensive, dans les minutes qui ont suivi, j’ai découvert avec bonheur,  que mon fils avait été dans ce songe « le messager de coeur »!

°

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s