Nostalgénie

°

☆ love☆♥☆♥☆☆♥☆☆♥☆ love☆

« Nostalgénie » quand tu nous prends !

°

Afin de « chouchouter »… « les nostalgiques » :

j’ai décidé de poster quelques articles anciens  …  concernant la star Michaël Jackson , sur cette page !  Entrevues- presse- Interviews sympas !

Je les changerais au fur et à mesure de » mes trouvailles » sur le net !

Si vous avez quelques « trésors » à poster, je suis preneuse !

0

Dix articles (en lien) Nostalgénie :

…  CLIC !

Le tournage de “one more chance” 

Sabine rencontre Michaël 

fin 2006 en Irlande 

Projets de parcs d’attractions 

Michaël nous parle du sabbat 

Il restera une légende

Epouse et mère de ses enfants

Rose Fine Michaël aimait l’école

Une heure intime avec Michaël

Un grand rôle d’acteur pour Michaël

°°°

Ainsi que …trois articles « supers » en défilé ci-dessous

Cela c’est passé en Novembre 1999 :

Cette interview exclusive du magazine TV Guide a été réalisée en novembre 1999 et publiée en début décembre pour introduire le grand spécial du décompte des 100 plus grands vidéo-clips de tous les temps intitulé : « The 100 Greatest Videos Ever Made » présenté sur la chaîne musicale MTV (USA) à la mi-décembre. Michael était en page couverture du magazine américain le plus vendu au pays !

Avec THRILLER, Michael Jackson a fracassé les records musicaux et a régné sur la musique pop pendant une décennie. Dans une entrevue exclusive, il parle de sa place dans l’histoire de la musique, des difficultés de sa vie privée et de ce qu’il l’attend.

                                                                                                                                                             La légende est presque trop grande à comprendre mais, jamais, elle ne cesse de nous fasciner. Comment faire pour saisir Michael Jackson, un homme dont le talent illimité est souvent assombri par les gros titres des journaux à potins ?

Mais Michaël Jackson poursuit son chemin. Installé dans une suite d’hôtel de New-York, la pop star, notoirement connue comme un grand timide, est charismatique et plein d’entrain– un type ordinaire, même.

Il discute de ses futurs projets, incluant son nouvel album qu’il décrit comme une suite « joie- dance music- relation », et de l’album réunion avec ses frères.

« Thriller » a changé les vidéoclips à jamais. D’où vous est venu l’idée ?

Michael : Mon frère Jackie était chez moi et il m’a demandé :          

<<Regardes-tu cette émission télé ?

Tout ce qu’ils font c’est de passer de la musique. C’est MTV.>> Je l’ai mise et j’ai trouvé que le concept était très intéressant. Ce que je n’aimais pas était que les clips vidéos faisaient « collages d’images »,  je me suis dit que si j’en faisait un, je ferais quelque chose avec un début, un milieu et une fin comme dans un court métrage.

– Avez-vous jamais imaginé que « Thriller » et les vidéos tirés de l’album catapulteraient votre carrière dans la stratosphère ?

Michael : Je n’ai jamais vraiment pensé à comment l’album le ferait, j’ai juste voulu créer ce que j’aimerais voir. Mon principal but pour le clip de « Thriller » était de faire quelque chose qui serait apeurant, amusant et excitant.

– Comment voyez-vous toute cette époque maintenant ?

Michael : Je la vois comme une époque heureuse et une époque triste. Une époque excitante parce qu’elle m’a permis de réaliser plusieurs de mes rêves. La célébrité était merveilleuse.

-Vous avez aussi dit que c’était une époque triste…

Michael : Oui, si je n’obtiens pas exactement ce que je cherche, je suis très malheureux.

-Vous voulez dire que l’album n’était pas encore à la hauteur de ce que vous aviez envisagé

Michael : Pas complètement.

-Quelles chansons vous ont désappointé ?

Michael : « Wanna Be Startin’ Somethin ». Écrire une chanson est un art très frustrant. Vous avez à mettre sur une bande exactement ce que vous entendez. Quand je l’entends ici (en pointant sa tête), elle est merveilleuse. J’ai à la retranscrire sur un enregistrement. « The Girl Is Mine » n’était pas complètement ce que je voulais mais elle est très bien. Mais « Billie Jean » l’est. J’ai travaillé très dur sur celle-là. J’ai travaillé trois semaines seulement sur la ligne de base.

– Le gant, les chaussettes blanches, le blouson de cuir rouge… Qui est arrivé avec ces choses ?

Michael : le gant était juste… j’ai pensé qu’un seul gant était plus cool que deux. J’aime accentuer le mouvement. Les yeux vont là où il y a du blanc… vous savez, le gant. Les pieds, si vous êtes en train de danser, vous pouvez mettre un point d’exclamation sur votre mouvement s’il a un peu de lumière sur lui. Alors, je portais des chaussettes blanches. Pour le design de la veste, je m’assoyais avec les gens qui ont fait les vêtements et je leurs disais où je voulais le bouton, la boucle ou le motif. Mais je ne porte plus ce style. C’est triste de se faire prendre par le passé. C’est pourquoi je ne garde pas de trophées chez moi. Aucun Gold Record, ni Grammy. Ils sont entreposés. Je n’aime pas être bouffi d’orgueil parce que je pourrais me sentir comme si j’avais tout réussi et ce n’est pas vrai.

-Vous sentez-vous comme si votre période la plus créative est maintenant arrivée ?

Michael : Je pense que le meilleur est à venir, mais j’aimerais aller dans d’autres avenues, pas faire album pop sur album pop.

-Y a-t-il des artistes qui font des choses intéressantes musicalement ?

Michael : Il y a quelques très bonnes idées originales mais je ne pense pas que n’importe qui peut devenir innovateur. La plupart prennent les anciennes idées et essayent de les intégrer dans les nouvelles.

-Y a-t-il quelqu’un avec qui vous aimeriez travailler ?

Michael : Il y a beaucoup d’artistes que j’admire, mais non.

-Quelle est votre musique préférée ?

Michael : Vous serez surpris. Ce matin, je chantais « Rodgers and Hammerstein ». C’est ce genre de chose que je chante à la maison. « My Favorite Things » du film « Sound Of Music » et « Absent Minded Me » que Streisand a chanté. Je suis aussi un fan des vieilles comédies musicales de la MGM. J’aime les musiques de spectacle. Je suis un grand fan de mélodie.

– Quelle est la chanson que vous aimez le plus faire ?

Michael : « Billie Jean », mais seulement quand je n’ai pas à la faire toujours de la même façon. Le public veut certaines choses. Je dois faire le moonwalk sous le projecteur (rires) J’aimerais faire une version différente.

– Quel est votre public aujourd’hui ?

Michael : Je ne sais pas. J’essaie juste d’écrire de la belle musique et s’ils aiment ça, ils aiment ça. Je ne pense pas en terme démographique. La maison de disques essaie d’obtenir de moi cette façon de penser mais je fais seulement ce que j’aime entendre.

-Y aura-t-il un nouveau Michael pour le nouveau millénaire ?

Michael : Yeah.. J’ai quelques trucs de préparés. Je pense que ce sera totalement différent de ce que j’ai fait auparavant. Il y a une chanson sur le nouvel album appelée « I Have This Dream ». C’est une chanson pour le millénaire, sur le monde et l’environnement que j’ai co-écrit avec Carole Bayer Sager et David Foster.

-Pensez-vous refaire une tournée ?

Michael : Je ne pense pas. Ça prend trop de mes énergies.

– Vous circulez rarement en public sans vos déguisements. Pourquoi ?

Michael : Je ne vois pas d’autres façons. J’ai tout essayé (rires). Les costumes d’obèses, de religieuses, de clowns. L’Halloween est ce qu’il y a de mieux pour moi, avec le Mardi Gras.

– Pensez-vous que vous ne serez jamais capable de vous promener librement sans déguisements ?

Michael : Je me déguise pour différentes raisons. J’aime observer les gens, être comme une petite souris… Même si ce sont deux vieilles dames assises sur un banc ou quelques enfants sur une balançoire. Parce que je ne sais pas ce que c’est que d’être intégré dans une routine de tous les jours. Une fois, j’étais dans un magasin de disques complètement déguisé et ces deux filles prenaient mon album, parlaient de moi. J’étais littéralement à côté d’elles. C’était merveilleux. J’ai aimé ça. Si je sors sans déguisement, je ne peux pas avoir de plaisir. Les gens disent toujours : <<Pourquoi allons-nous pas à la fête ?>> Aussitôt que j’arrive, la fête est terminée pour moi. Ça devient une fête pour eux. Tous me disent : <<Vous vous souvenez de moi ? Je vous ai rencontré il y a quatre ans à..>> je réponds : <<Je ne me souviens pas…>>. Alors… je ne peux pas apprécier l’expérience. Ils se mettent à jouer toutes mes chansons. Je ne viens pas pour entendre ma musique. Tous se mettent à scander : <<Danse !>> et moi j’aimerais leur dire << Je veux vous voir danser pour une fois.>>

-Étant donné toute la mauvaise presse que vous avez eu, pensez-vous que les gens vous jugeront seulement sur votre musique ?

Michael : Je ne pense pas. La presse a fait de moi un être monstrueux, un fou bizarre et étrange. Je ne suis pas comme ça.

– Y a-t-il quelque chose que vous puissiez faire pour changer cette image ?

Michael : Bien, tout ce que je peux faire, c’est d’être moi-même et faire ce que mon âme me dicte. Mais ils prennent ça et le manipulent.

-Mais qu’est-ce qui vous fera paraître « normal » pour des gens qui se disent que vous êtes bizarre d’avoir des animaux exotiques chez vous, ou…

Michael : Dieu a créé les animaux, ils sont affectueux et ils sont beaux. Je suis de l’avis de l’anthropologue Jane Goodall ou de n’importe quel autre naturaliste. Je ne trouve pas du tout que mon intérêt pour les animaux soit bizarre ou étrange.

– Et à propos de chirurgie plastique ?

Michael : Tout le monde, à Hollywood, a eu une chirurgie plastique ! Je ne comprends pas pourquoi ils me remarquent. La presse exagère ça. C’est juste mon nez. Ils veulent que ça soit partout, juste mon nez n’est pas suffisant. Elvis a fait refaire son nez, Lisa Marie me l’a dit. Mais ils n’en parlent pas. Ils m’accusent. Ce n’est pas correct.

-D’accord, maintenant que vous citez Lisa Marie… j’ai lu qu’elle a dit regretter de ne pas avoir porté votre fils et qu’elle voudrait encore avoir un enfant de vous. Est-ce vrai ?

Michael : Je me souviens qu’elle avait ce sentiment à l’époque… (rires). Quoique je dise, j’aurai des ennuis avec cette question. Le prochain numéro de TV Guide dira probablement : <<Lisa Marie a dit qu’elle ne veut plus jamais le revoir !>>.

– Êtes-vous deux amis maintenant ?

    Michael : Lisa est délicieuse. Je l’aime beaucoup et nous sommes amis. Qui sait ce que   demain apportera ? Je n’ai aucune idée de ce qu’elle ressent aujourd’hui. Je dirai seulement ça. Elle vient chez moi, voit les enfants et nous nous parlons au téléphone, ce genre de chose.

    -Pensez-vous vous remarier un jour ?

     Michael : Ça serait bien.

     – Que doit faire le charme pour vous touchez une troisième fois ?

Michael : Juste me frapper. Vous voyez cette personne et vous vous dites : <<C’est ça. C’est elle>>.

– Avez-vous ressenti ça avec vos deux mariages ?

Michael : Oui, bien sûr.

– Auriez-vous aimé être toujours marié ?

Michael : Oui, j’aurais aimé. Mais vous devez faire ce qui est le mieux. Ce qui arrive, arrive et vous devez respecter ça.

– Qui sont vos amis les plus proches ?

Michael : Élizabeth (Taylor) bien sûr. Nous allons au cinéma chaque jeudi.

– Allez-vous dans une salle de cinéma ordinaire ?

Michael : Je veux aller dans un studio de la Warner Bros mais elle refuse. Elle me dit : <<Non, je te sors>>. Alors, nous nous allons à cet endroit…je ne peux pas dire lequel… et nous entrons. Habituellement c’est vide parce que la plupart des gens sont au travail à ce moment-là. Les employés du cinéma nous disent ; <<Wow, entrez, entrez>> et nous ne payons pas. Pourtant nous faisons partie des personnes qui peuvent se l’offrir. (rires)

-Parlons de vos enfants… je dois vous demander à propos de cette affaire récente dans les journaux : l’histoire que vous et Debbie n’êtes pas les parents biologiques de vos enfants, que Debbie aurait subi l’implantation d’un ovule d’une autre femme et que cet ovule aurait été fécondé par un autre homme par insémination artificielle.

Michael : C’est complètement idiot. Ce sont des bêtises et ce n’est pas vrai.

-Les enfants vivent-ils avec vous à Neverland ?

Michael : Ils étaient à Neverland, il y a deux semaines. Je pense qu’ils ont réalisé pour la première fois que c’est leur maison. Ils ont toujours pensé que c’était une sorte d’hôtel. Nous demeurons partout dans les hôtels. Ils n’avaient pas compris que le train et sa gare sont pour eux, que les manèges sont aussi pour eux. Maintenant, ils disent : <<Nous voulons aller à Neverland>>.

– À quoi ressemble leur personnalité ?

Michael : Prince me dit tout le temps qu’il fait des films. Alors, je lui ai acheté une caméra-vidéo. Je lui demande : <<Que faisons-nous cette fois ?>> et il me répond : <<Star Wars>>. Alors, nous plaçons quelques figurines sur la table et nous les faisons bouger. Paris commence tout juste à parler et à marcher. Elle est très douce. J’ai été surpris, elle aime les poupées. Ma soeur Janet n’aimait pas cette sorte de jouets. Elle était un garçon manqué. Je croyais que Paris serait comme elle, mais ce n’est pas le cas.

– Avez-vous changé leurs couches et les avez-vous nourri ?

Michael : Oui, j’aime ça. C’est beaucoup de travail. Je pensais être préparé parce que j’avais tout lu sur les soins à donner aux enfants mais c’est encore plus excitant que je me l’étais imaginé. Le seul regret que j’aie est que j’aurais dû commencer plus tôt.

– Est-ce que vous chantez et dansez pour eux ?

Michael : C’est ce que je fais pour les calmer quand ils pleurent. Lorsque je commence à danser, ils s’arrêtent.

– Voulez-vous avoir d’autres enfants ?

Michael : Définitivement. J’ai dit à mon père que j’allais rejoindre son record. Il en a eu dix.

– Comment sont vos relations avec votre père maintenant ? Vous vous étiez éloigné de lui pendant un certain temps ?

Michael : J’ai maintenant une meilleure relation plus que jamais. Je pense qu’avec l’âge et le temps, il s’est adoucit pour devenir une personne agréable. Il me demandera simplement : <<Comment ça va ? As-tu mangé ?>>. C’est tout. Plus : <<As-tu signé ce contrat ?>>. En fait, il veut juste savoir si je vais bien. C’est vraiment agréable… et ma mère, c’est un Ange, un Ange parfait.

– À 41 ans, êtes-vous heureux ?

Michael : Bien, je suis généralement heureux. Je ne laisse rien me démoraliser ou m’abattre quoi qu’il arrive. J’aime écouter le bruit de l’eau, le gazouillis des oiseaux et les éclats de rire, vous savez. J’adore toutes ces choses naturelles et innocentes. Je n’irai jamais dans les fêtes ou les clubs. Je l’ai fait petit et ça ne m’intéresse pas de recommencer.

– J’ai trouvé discordant de lire une récente citation dans laquelle vous avez dit que si ce n’était pas de votre désir d’aider les enfants du monde, vous auriez laissé tomber, vous vous seriez suicidé. Vous avez vraiment dit ça ?

Michael : Je l’ai toujours pensé parce que je sentirais que je n’ai plus rien qui me pousse à vivre.

– Même pour vous-même ou pour votre créativité ?

Michael : Je m’en balancerais. Tout ce que je crée est inspiré par cette sorte d’innocence. La nature représente tout. Ça doit l’être et c’est ainsi.

Fin.

☆ love☆♥☆♥☆☆♥☆☆♥☆ love☆

°

Cela c’est passé en mars 2002!

Les interviews se multiplient depuis la sortie d’Invincible, voici un article  écrit en page éditoriale du « magazine Vibe » .

L’Amour Inconditionnel

Michael Jackson est une étude de cas dans la conscience culturelle qu’est la notre. Peu importe qu’il se transforme lui-même, ou qu’il exige d’être appelé le Roi du Pop ou qu’il se cache au loin dans son Neverland enchanté avec ses enfants, Prince et Paris, les vrais chefs de file de la musique urbaine ne sont pas en colère contre Michael Jackson. Nous l’aimons inconditionnellement. Demandez à Jay-Z, qui est apparu sur scène avec MJ au concert du « Hot 97 Summer Jam » de New-York l’année dernière ; ou à Usher, dont l’entière approche de la chorégraphie et de la performance est basée sur celle de Jackson ; ou à Missy Elliot, dont l’inspiration vidéo se calque directement sur le majeur « Thriller » ; ou aux rockers d’Alien Ant Farm, qui récemment ont atteint le sommet des palmarès avec leur interprétation de « Smooth Criminal ». Et n’oubliez pas Chris Tucker, qui a rendu hommage à Michael depuis son passage au « Def Comedy Jam ».

L’essentiel est que peu importe à quoi ressemble Michael Jackson à l’extérieur, il est toujours, à l’intérieur, le même garçon noir de Gary, Ind., devenu superstar. Nous avons grandi avec Michael. Il a aidé à forger notre identité culturelle et nous a donné la libération sociale. Il nous a subjugué en étant le jeune, brillant, leader Afro des Jackson 5. Qui pourrait oublier les émissions de variété sur CBS et les dessins animés des Jackson 5 ? Sa chanson thème du film « Ben » en 1972, un conte sur un jeune garçon et son meilleur ami (qui était en réalité un rat), nous faisait pleurer. Nous nous rappelons de façon éclatante les chansons indicatives comme « ABC », « I’ll Be There », et bien sûr, « Dancing Machine ». « Off The Wall » a aidé à former notre conscience propre de jeunes adolescents avec son flot insouciant et ses paroles libératrices. Nous avons imité à l’infini l’épisode moonwalk du spécial Motown 25. Et ensuite, il y eu « Thriller ».

Pendant ces derniers mois, les gens m’ont demandé à plusieurs reprises si nous allions mettre Michael Jackson en couverture du Vibe. Nous l’avons fait en 1995 et maintenant nous le faisons de nouveau.

Michael Jackson est l’un des pères fondateurs de la musique urbaine. Quel autre artiste a vendu 57 millions d’albums et gagné 13 Grammys et 21 American Music Awards ? Michael représente le rêve urbain. Il est un chanteur extrêmement doué, et sa petite soeur est excellente. Comme le trottoir qui s’est allumé dans le vidéo de « Billie Jean », Michael a pavé la voie pour Whitney Houston, Destiny’s Child, R. Kelly et d’innombrables autres artistes de R&B qui ont été capables de percer et conserver leurs racines urbaines. Michael le sait. C’est pourquoi Vibe est le seul magazine de musique qui le fait conjointement avec la sortie de son 11e album solo, convenablement intitulé « Invincible ».

L’autre grande question que m’ont demandé des amis et des gens de l’industrie de la musique et de la mode est : « Que pensez-vous d’Invincible ? » Je l’aime. L’album me rappelle le vieux Michael, mais je pense qu’il s’écoulera quelques années avant que les gens l’apprécient vraiment. La pièce d’ouverture, « Unbreakable », a ce rythme ‘Michael Jackson’ qui vous pousse à vouloir danser. Comme « Jam », « Remember The Time » et « Bad », la chanson possède le feeling club-rock. « Heartbreaker » offre la même sensation que « Wanna Be Startin’ Something » ou « Dangerous ». Quant aux deux premiers singles, « You Rock My World » et « Butterflies », je pense qu’ils sont solides, des chansons à succès, mais qui n’exercent pas vraiment la force musicale supersonique de Michael — la puissance et l’énergie qui animent ses wooo-hooos ! Ma préférée sur cet album est « Break Of Dawn ». C’est le classique Michael. Il y a le gazouillement des oiseaux, un superbe rythme rafraîchissant, des cordes, des flûtes et la voix qui me rappelle « Man In The Mirror », « Liberian Girl » et « Human Nature ». On sent cette chanson. Après le 11 septembre, ces paroles — avec leur promesse d’espoir, d’amour et de magie — sont réconfortantes et libératrices. « Break Of Dawn » montre la réelle capacité de Michael de toucher nos vies et nos coeurs avec la passion de sa voix. Nous t’aimons Michael… mais nous savons que tu nous aimes encore plus.

Emil Wilbekin

~L’Artiste du siècle~

°

« LArtist of the Century Award » AMA 2002

Michael était bien à la cérémonie des American Music Awards hier soir mais, malheureusement, son apparition sur scène fut très brève.

Il a reçu sa récompense des mains de son ami Chris Tucker à toute fin du gala après la projection d’une courte rétrospective d’environ deux minutes sur sa carrière.

L’introduction de Christ Tucker :

<<Michael Jackson est l’artiste à avoir vendu le plus de disques de tous les temps. « Thriller » reste l’album le plus vendu dans le monde entier. Pour son extraordinaire contribution à la musique durant les 70, 80 et 90, les American Music Awards présentent cette année à Michael Jackson le prix de l’artiste du siècle. Mesdames et messieurs, accueillez un bon ami à moi : le King of Pop, Michael Jackson.>>

Sous la musique de « Beat It », Michael est arrivé sur scène sous les cris et l’ovation debout du public. En prenant la parole, il a d’abord eu un petit mot pour son ami Chris en le qualifiant d’homme le plus drôle au monde. Il a ensuite remercié les producteurs du gala et les deux personnes les plus importantes dans sa vie, sa mère et son père, ainsi que son gérant, John McClain, Rodney Jerkins, Teddy Riley, Quincy Jones, Suzanne DePasse, Diana Ross, Gladys Knight et Marlon Brando, son deuxième père comme il a dit.

Il a terminé avec un « Je vous aime » typique et c’était fini !

….….

..

☆ love☆♥☆♥☆☆♥☆☆♥☆ love☆

Michaël « chat » avec ses fans

Quelques jours avant le lancement de son album « Invincible » (le 30 octobre) , Michaël a participé pour la première fois à un « Audio chat » avec ses fans en direct, pendant presque  une heure sur le Net.

Michaël a répondu de vive voix aux questions des fans. Cette évènement s’est déroulé lors de la grande « Online d’Invincible » au New Jersey, intitulée « Michaël Jackson Virtual In Store » .

Cela vous dit de passer un excellent moment avec Michaël à coeur ouvert pour ses fans !       Alors installes toi confortablement …et clic !    

Une heure intime avec Michaël

Et retrouvez les années « école »…Michaël aimait l’école et surtout, Rose Fine, son institutrice qu’il dit avoir aimée comme une mère !

Rose Fine Michaël aimait l’école

Michaël nous a souvent parlé à travers des interviews , de son désir de faire un film !

Un grand rôle d’acteur pour Michaël

Debbie Rowe interview intime , une femme simple, épouse  de Michaël Jackson et mère  de ses  deux premiers enfants … Elle se  confie .

Epouse et mère de ses enfants

14 commentaires pour Nostalgénie

  1. Much Too Soon dit :

    Bonjour,chère Léa! ..rentrée depuis (tres) peu,j’ai fais aussitot une petite escapade sur votre plaisant blog…..de jolies choses en plus,depuis une semaine!…Tout d’abord,j’ai été tres touchée par votre » prenez soin de vous,Much Too Soon »,je vous reconnais bien là,généreuse,comme toujours…et cette expression m’a immédiatement rappelé le  » Soyez prudents,bon w.end,à bientot… »de Michael,prononcé « with Love »,pour toute son équipe à la fin des répétitions,les dernières,de T I I….le Coeur,toujours à la pointe des lèvres….on ne lui aura que « maigrement  » rendu,tant de gentillesse et prévenance,pourtant…..Je vous en remercie,effectivement ce 2eme petit séjour n’a pas été long,mais a été excellent en terme de retrouvailles,et fort en amitié!……. »Une heure en Cie de Michael…! »Ah! que n’aurions nous pas fait,meme pour 5 mn,mon Dieu!….Dans cette interview,comme toujours ressortent sa gentillesse,sa simplicité,son humilité,sa modestie……ainsi que la lucidité….De 2 personnes de son entourage,j’avais entendu dire,en parlant de Lui » qu’il n’y avait personne d’aussi candide,et en meme temps,aussi lucide que Lui..! » paradoxe n’est ce pas? apparemment,cela était vrai….Puis,les Enfants » reviennent si souvent!.. » j’aimerai qu’ils m’accueillent avec une choralle.. » – « Dieu »,aussi est tres présent,comme toujours,je vous rejoins,Léa « …je ne fais rien sans ‘lui »,tout vient de ‘lui’.. » Sa Passion »,son travail,danse,musique… »..un processus incroyable!…c’est comme une gestation »….et comme si souvent… » ..vous laissez tout cela entre les mains de Dieu »… »Il avait été élevé dans la religion,et a baigné dedans ,toute sa vie!….La Mélodie,était primordiale chez Lui; à l’instar de ses prédecesseurs afro-américains,Nat King Cole,Marvin Gaye ,Curtis etc,l’on avait la mélodie en ligne de mire « ..si vous etes capable de la fredonner,si elle reste dans votre tete,vous apporte du plaisir,c’est gagné! c’est le plus important! .. » J’aime Tout ce que M. a fait,à commencer par « Off The Wall »! (en solo vraiment,sans compter les qulques uns avant..),mais c’est avec ce disque qu’Il a déployé ses ailes avec un panache fracassant! IL était éclatant de sensualité,de charme,lumineux de beauté,de joie de vivre,d’incroyable talent!!..Don’t Stop Til You Get Enough,Rock With You (incroyable!),It’s The Falling in Love..Magnifiques!!inoubliables!…Dans « Invincible »,dont on parle dans l’interview  » Whatever Happens » avec les superbes accords de C.Santana,ce sifflet mystérieux…la voix de Michael,tendre,et qui monte….et se termine en un instant,en une sorte de rage….toute cette magie accompagnée avec en « toile de son »,de la guitare du Maitre C.Santana…! « The Lost Children »,avec ces babillements d’enfants,la voix douce de M. sur une belle mélodie…et à la fin,ces chuchotements de P. P,le chant des grillons dans l’air du soir…au coeur de « Neverland »……J’ai tout aimé dans Invincible »…… » ..je ne dis pas je vais faire une chanson R&B,ou autre..je veux juste faire une chanson… » la « Sienne » en fait,sans copier,avec originalité..et c’est ce qui le distinguait entièrement de Tous les autres! l’innovation,la créativité,l’originalité,l’esthétisme,car IL était un Esthète,un véritable….Le Monde de la Musique ne reverra pas de sitot un etre de cet envergure,j’en suis persuadée (les professionnels le pensent aussi ! ) En attendant,nos coeurs sont emplis de Lui encore et toujours, ….et pour ma part,ce sera jusqu’au bout….absolument..Love Lives For Eternity….Bien à vous,Léa,je vous embrasse…à tres bientot…..

    • magicmichael Léa dit :

      Bonjour Much Too Soon …heureuse de vous retrouver ! Vous semblez contente de votre séjour auprès de vos proches !
      Je vous envie …sans vous « envier » bien sur !
      Je me doutais que vous aimeriez cette page Much Too Soon !
      Et encore une fois vous me « soufflez » par votre connaissance , en détails de la musique de Michaël et ses passions personnelles !
      Vous êtes bien partie pour l’aimer toujours ! ..je ris !
      Merci pour votre investissement sur ce blog ! Vous êtes de bonne compagnie, comme on dit !
      A bientôt !

  2. Sophie dit :

    Merci léa pour ce chapitre que je découvre ! Je ne connaissais pas l’interview de 1999 et je suis ravie que ce soit toi qui me le fasse découvrir. Encore une opportunité de plus de mieux le connaitre. Merci !
    P.S. : j’aime quand il parle de ses enfants.

    • magicmichael Léa dit :

      Bonjour Sophie, je suis vraiment contente de te trouver là, je pensais à toi ces jours !
      Oui, sur cette entrevue, il parle d’une manière très naturelle et intime de lui ,et de ses enfants!
      Merci également Sophie pour ton texte dans « signes de coeur » …tous ces clins d’oeil de Michaël alors que tu es en vacances !
      Je sais que tu es très sensible à tous ces petits « hasards  » qui n’en sont pas vraiment !
      Merci de ta visite chère Sophie , reviens vite !

  3. Fanny dit :

    Bonsoir Léa .
    Je veux juste vous dire que vous avez choisi le titre approprié pour cette page Nostalgénie car depuis sa disparition nous sommes nostalgiques et il nous manque . Personne ne pourra égaler son génie car il restera unique pour toujours ! Je suis nostalgique lorsque je pense à lui et retrouver des anciennes entrevues cela me fait remonter le temps quelques instants . Il était l’artiste du siècle , cela est bien vrai .

  4. gaelle dit :

    Cette page est une bonne surprise! Il est agréable de redécouvrir (et même découvrir) Michael lors des moments-bonheur, et lorsque l’on parcourt ces textes, on le sent vivant!
    Je viens de lire « l’amour inconditionnel », et j’ai l’impression que le rédac’ chef m’ôte les mots de la bouches au sujet d’Invincible! Break of dawn est d’une sensualité rare dans le répertoire de Michael, c’est intéressant de la replacer dans le contexte de l’époque où elle est sortie, après le 11 septembre… je ne la voyais pas sous cet angle, comme un espoir d’amour survivant, perpétuel…
    Nous l’aimons, mais il nous aime plus! Voilà qui va dans mon sens également! Ca pourrait paraître prétentieux si Michael ne l’avait pas répété à l’envi, mais ne le sentons-nous pas subtilement, cet amour sans limite dont il nous gratifie?
    Léa, je pense que tu seras d’accord, n’est-ce pas?!
    Merci et bravo pour avoir mis en page ce florilège de souvenirs « brillants »!

    • magicmichael/ Léa dit :

      Bonjour Gaêlle , je suis contente que l’on découvre cette page un peu mieux et que l’on puisse y voir, comme tu le dis si bien, un florilège de souvenirs brillants ! J’ai fait le choix d’ouvrir cette page « souvenir » …Nostalgénie », il y a un mois, pour être plus juste , car à vrai dire, la page « infos/actu » me « dérange de plus en plus !
      Nous devons « cesser de parler d’actualité  » en ce qui concerne « feu Michael jackson « ! A part le procès encore en cours, les sujets le concernant sont forcément très rares , et s’épuisent de fait ! Nous avons été obligés d’admettre cela, en allant sur le site de référence en actualité sur Michaël Jackson, » Elusive Shadow  » qui a fini par fermer !
      Alors, place à un brin de nostalgie pour le génie qu’a été Michael tout le long de sa carrière !
      Tu remarqueras Gaëlle, que je vais jusqu’à « jaunir « l les photos que je poste …afin de leur donner une allure « sépia » romantique !
      Je me sens plus juste ainsi, et honnête avec Michaël et les visiteurs du blog !
      Nous pouvons donc remonter le temps et constater …l’infinie constance qu’il a toujours eue , concernant , la quête de perfection ,la tendresse, la foi, le dévouement et l’Amour ……!
      Moi, Gaëlle , la phrase « nous l’aimons mais il nous aime plus » …me décontenance , la journaliste qui a écrit cela , n’engage qu’elle ….car pour ma part , j’ose dire que je l’aime autant qu’il m’aime , si ce n’est plus … car si il a beaucoup donné d’amour à son prochain, il n’en a pas reçu « le tiers »! C’est ce que je pense , nous aimons recevoir bien plus que donner malheureusement ! Mais tout cela mériterait d’être approfondi bien sûr !
      Mercii Gaëlle , de nous donner l’envie , avec de jolis mots, de savourer avec amour, cette page !

      • gaelle dit :

        Voilà un débat qui pourrait être éternel, Léa… le volume d’amour que l’on est capable de donner! Souvent, c’est vrai, il est plus aisé de le recevoir, mais plus qu’en terme de quantité, je préfère parler de qualité, de la « nature » de l’amour plutôt que de son « poids ». Pour autant, je la trouve touchante cette phrase de Michael, qui voulait rester celui qui sait aimer le plus! Peut-être savait-il aimer mieux, disons… et je lui laisse volontiers ce privilège!
        Une bise d’amour pour toi, Léa!

        • magicmichael Léa dit :

          Oui Gaëlle , parlons de qualité , en parlant d’Amour ! Donner de l’Amour, Michaël est le « king of Love » ! Mais c’est surtout qu’il a fait en sorte qu’on le reçoive, qu’on le capte, qu’on s’en enveloppe de cet Amour …car, » se sentir aimé » , c’est cela l’important !
          Michaël aimait ses fans et il savait que son public communiait avec lui , il en avait la preuve, à ses concerts et chaque jour !
          Mon Dieu tout cet Amour ! Et puis, je voudrais tant qu’on l’ai aimé , tout autant et même plus encore qu’il nous a aimés ! Alors, Gaëlle…désolée, cette phrase ne me plaît qu’à moitié ! Cela fait rien …je t’aime quand même ! Je ris !
          Merci Gaëlle !

      • Marjery dit :

        ha tien ça me plairait bien de faire un concours avec lui de celui qui aime plus l’autre.
        Je t’aime plus que toi tu m’aime
        Non c’est faux c’est moi qui t’aime plus
        Non c’est moi
        Je te dis que que c’est moi
        Ha ouai et pourquoi ça ?
        Parce que je te le dis
        etc etc je ris toute seule.

        Han lala on est finirais plus !
        Dans le fond il aurait raison car il est capable de multiplié son amour pour aimer tout le monde. Donc il a un cœur énorme. Sacré Michael il me manque quand même.

        • magicmichael Léa dit :

          Marjery….je pense qu’on peut tous multiplier notre amour ! C’est d ailleurs ce qu’il veut de nous ! Qu’on apprenne tous à s’aimer à l’unisson ! …Bon ton petit jeu sympa ..;risque de se finir par des fracas ! Contentons nous ,de nous aimer et peu importe si l’autre nous aime autrement ! La question est : est-ce que je me sens aimé ?
          Est-ce que ceux que j’aime se sentent aimés de moi ?
          Plutôt de ressasser des « je t’aime »..nous devrions demander à l’autre : est-ce que tu te sens aimé de moi ?
          Essaye Marjery …c’est « un jeu » très formateur ! …et puis dire à l’autre: je me sens aimé de toi ! C’est très fort et cela vaut tous les « je t’aime » !…….
          Marjery, je ris , car tu vas vouloir que je t’explique davantage !
          Je me sens aimée de toi Marjery ! Te sens tu aimée de moi ?

      • Marjery dit :

        Pour te répondre Léa. C’est pas simple de se sentir aimé de tout le monde car il y a des gens même proche qui ne montre pas forcément leurs sentiments. Donc difficile de savoir si il nous aimes ou pas. J’ai voulu le dire dans mon message avant que tu ne poste, mais je ne l’ai pas fait. Je le sent et je le sais que Michael m’aime voilà.
        Ses « Je t’aime encore plus » s’adresse a tout le monde mais aussi a moi. Ses mots fort ne parte pas de ma tête car je sais qu’il vienne du cœur.
        Finalement parler de ça et mesurer le degré d’amour me gène un peu. M’intimide.
        Mais ne m’empêche pas de dire aux gens que j’aime que je les aimes.
        Alors Léa pour te répondre oui je me sent aimé de toi.

  5. Marjery dit :

    Michael à cœur ouvert !
    J’aime l’entendre se décrire. C’est toujours intéressant de savoir ce qu’il pense de lui même. Même si dans le fond on imagine ce qu’il pourrait répondre. J’aime les questions bien posées et pas celles qui font preuve de voyeurisme. J’ai toujours peur quand il faut qu’il réponde à des questions. Peur de la question qui va lui être posée. Là ça va.
    J’aime beaucoup les passages où il dit qu’il ne garde pas ses trophées. On le reconnait bien là je trouve. Garder une récompense comme il le dit c’est se reposer sur ce qui a déjà été fait et ne jamais aller au dessus de ça. Hors il n’a aucune limite il veut toujours faire mieux. Être meilleur que le meilleur.
    J’aime aussi quand il dit s’être déguisé pour écouter les 2 filles qui avait son album dans leur main. Oh mon Dieu j’aurais pas aimé être à leur place. Faut pas sortir une grosse bêtise quelle honte !
    Il s’amuse de ce genre de situation mais ne se met pas à la place de celui qui est observé c’est le genre de situation qui fait rire qu’une seule personne celui qui est déguisé. Inutile de vous dire que c’est pas franchement ma tasse de thé ce petit jeu. Ça m’aurait pas fait rire ça c’est sur !

    • Léa dit :

      Bonjour chère Marjery , toute bronzée , revenant de vacances ! C’est gentil de venir sur le blog alors que les bagages sont à peine rangés ! ( j’imagine le foutoir) comme on dit ! Je ris !
      Et bien, cette entrevue sur « Nostalgénie », moi aussi, je la trouve pleine de simplicité et sincérité ! On retrouve le Michael qu’on aime , il n’y a pas de pression !
      Je vais ajouter, ce soir , un nouvel article sympa sur cette page ! « L’artiste du siècle » » L’amour inconditionnel » !

      Et puis j’ai posté sur la page : « signes de coeur » le texte où tu nous parles de tes vacances .. »Jacksonniennes », pleines de « clins d’oeil » !
      Merci chère Marjery !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s