excellent article sur MJ

Excellent article à propos de MJ –

4 février 2012

Forbes Everett Landis

Traduction par Elisabeth Mach

Que dire de notre silence face aux attaques commises sur l’une des plus grandes réussites vivantes du Rêve Américain ?

Ne sommes-nous pas en train de livrer l’avenir de nos enfants entre les mains des tyrans ?

N’est-il pas temps pour nous de dénoncer les dommages que cause le journalisme opportuniste dans notre culture?

La nouvelle de la mort prématurée de la pop-superstar Michael Jackson a choqué le monde. Comme je suis un fan de musique classique, et non un connaisseur de la musique pop ou de l’une de ses stars, la mort de Jackson n’a pas immédiatement créé d’émotion particulière en moi. J’ai juste laissé ça passer.

Mais comme les jours passaient, et que je me laissais passivement tremper dans le flot de bulletins d’informations sur la mort de Jackson qui me parvenaient, j’ai commencé à me sentir de plus en plus mal à l’aise.

Un homme était décédé : Quel besoin les médias avaient-ils de montrer avec tant d’empressement les images humiliantes sur la façon dont Jackson aurait l’air sur son lit de mort ? J’ai donc été amené à me pencher sur ce cas de manière plus approfondie.

Après plus d’un an, bien que je ne sois pas et ne serai jamais un fan de Michael Jackson, et malgré mon point de vue parfois sceptique quant à la frénésie des déclarations faites par les adeptes invétérés de Michael Jackson, je ressens le besoin de le dire : pour que le rêve Américain demeure pour nos enfants, nous devrions cesser d’abuser de nos esprits talentueux et créatifs avec jalousie et incompréhension.

Jackson avait affaire aux médias qui le qualifiaient d’étrange, de bizarre, et qui l’étiquetaient même « freak », aussi bien au sens propre qu’au sens figuré du terme. Mon opinion à ce sujet est claire, bien que parfois, pour des yeux subjectifs, Jackson était « différent », la moitié de cette excentricité était due au fait qu’il était né pour être un artiste forcément différent des autres en raison de sa nature imaginative et créative, et l’autre moitié parce qu’il était contraint à être peu conventionnel à cause d’un degré de pression des médias que peu, sinon personne n’a encore expérimenté.

Être différent des autres ne signifie pas être dangereux pour les autres. Tant que l’on ne viole pas les droits d’autrui, on a le droit d’être soi-même. Dans une société qui privilégie les droits de l’homme et la liberté, je ne trouve aucune justification à des attaques sur les personnes qui sont perçues comme « différentes ».

Ce genre d’attaques est particulièrement sordide quand il implique sciemment la propagation de fausses rumeurs en vue d’un gain financier.

Après l’acquittement de Jackson suite aux accusations d’enfants en 2005, plusieurs journalistes, comme Aphrodite Jones, avouèrent que la plupart des médias présents ont volontairement mis l’objectivité de côté pour couvrir l’affaire Michael Jackson, en fragmentant les faits divulgués en cour, ne rapportant ainsi que les informations anti-Jackson.

En d’autres termes, « l’étrangeté » est parfois le résultat inévitable d’une exceptionnelle capacité d’imagination qui n’a pas de frontières dans la recherche de toutes les possibilités créatives. Tant que ces personnes ne nous font pas de mal, nous devrions les laisser faire?

Il est de notre devoir d’être respectueux envers ceux qui sont différents non seulement parce que chaque être humain a droit à la liberté, mais aussi parce que la diversité est à l’origine de la survie humaine.

Pour ceux qui pensent qu’avec sa voix douce, Jackson a modifié la tonicité de sa peau ou l’apparence de son visage, je voudrais simplement dire ceci :

Vous avez révélé votre vraie nature, au mieux, un esprit étroit ou obtus, au pire cruel et sectaire.

Rien dans les Saintes Écritures ne juge acceptable de critiquer l’apparence physique de personnes qui ont contribué si généreusement à l’inexplicable.

Pour ceux qui pensent que la voix parlée de Jackson était à part, je dirais que je ne vois aucune signification à ça. La voix parlée ne peut être dissociée de la voix chantée. Il serait également utile pour vous de considérer cette information afin d’élargir votre compréhension du contexte global.

Il y a des pays où les gens respectent ceux qui parlent à voix basse, calmement, de manière non agressive.

La norme américaine, où une voix forte semble nécessaire pour l’affirmation de soi, n’est pas la seule norme dans le monde.

Pour ceux qui critiquent le « Roi de la Pop » pour l’achat de Neverland, je pose cette question:

Auriez-vous pu survivre sans l’achat d’une propriété de la taille de Neverland si vous ne pouviez aller nulle part tout seul, sans être poursuivi par des médias et la frénésie du public chaque fois que vous franchissiez votre porte d’entrée ?

Une résidence énorme avec un vaste jardin aurait pu être le seul moyen possible pour cette superstar de se détendre et de profiter de l’air frais, sans la constante intrusion du public.

Après tout, Jackson a gagné son argent grâce à un travail acharné et une rigoureuse éthique du travail. Avec une série de Guinness record pour son soutien à pas moins de 39 organismes de bienfaisance, il serait vraiment hypocrite de critiquer ses dépenses.

Après avoir démontré qu’il n’y a rien de fondamentalement mauvais à vivre de façon non conventionnelle, la question maintenant est de savoir si Jackson a ou non jamais fait de mal à personne avec ses comportements. Je veux parler ici des allégations concernant les enfants qui ont été portées à son encontre.

En examinant les deux cas d’allégations auxquelles Jackson a été confronté, je voudrais focaliser mon attention principalement sur l’affaire de 1993 pour la simple raison que la plus récente « 2003-2005 » s’est terminée par un acquittement juridique complet de Jackson sur tous les plans, la crédibilité extrêmement faible de la mère de l’accusateur jouant un rôle important dans cette exonération.

En d’autres termes, Jackson a été déclaré non-coupable et je crois que nous ne devons donc pas tenir compte de ce cas.

Considérant que la loi dans la plupart des États américains donne le droit à quiconque de poursuivre toute personne sans craindre de contre-poursuite en représailles pour son action en justice, cela signifie que l’on peut poursuivre tous ceux qui en sont l’objet.

Ainsi, l’extorsion de personnes populaires et très riches est une ruse de plus en plus attractive pour les personnes cherchant le profit rapide. L’argent rapide et facile peut avoir un prix qui est celui de la méfiance de la communauté à laquelle on appartient.

Mais avec les villes en pleine expansion toujours plus grandes et plus impersonnelles, la réputation locale d’un individu prend moins d’importance, favorisant ainsi le vol.

Pour certains esprits retors, le risque de se faire prendre pourrait donc sembler faible par rapport aux énormes bénéfices potentiels d’une escroquerie financière. En conséquence, un millionnaire, en particulier celui dont la valeur professionnelle est grandement amplifiée par sa popularité, est plus vulnérable que jamais.

Selon le National Center for Child Abuse and Neglect, en 1998, 71% des rapports d’abus sur mineurs se sont révélés être faux ou non fondés.

Le taux de fausse accusation s’élève même à plus de 90% quand il y a une bataille pour la garde de l’enfant et de l’argent « comme ce fut le cas entre les parents du plaignant dans les accusations de 1993 contre Michael Jackson, qui était un ami de la mère de l’enfant ». Dans l’affaire de 1993, il n’ y a jamais eu de procès, mais les charges se sont réglées à l’amiable.

Le dossier dévoile que le père du plaignant, en difficulté financière avait auparavant déjà approché les représentants de Jackson pour une demande financière bien avant d’engager les poursuites présumées pour atteinte à la pudeur, démontrant ainsi qu’il aurait renoncé à entamer un procès en échange d’argent.

Existe-t-il un parent désirant vraiment le bien-être de ses enfants capable d’adhérer à un tel accord ?

Pour appuyer mes dire , je présente la conversation téléphonique enregistrée dans laquelle on entend le père du plaignant dire que tout se passe, « comme prévu », qu’il va être récompensé « de ses efforts »et que Jackson serait ruiné pour toujours.

Ces mots ressemblent beaucoup plus à ceux d’un mercenaire plutôt qu’à ceux d’un père désirant la justice pour son fils.

Il convient également de souligner que Jackson n’a jamais été inculpé pour la accusations de 1993, même après une enquête intensive de 13 mois, incluant des entrevues avec plus de 400 témoins dans et hors du pays, des recherches approfondies dans ses propriétés , et même un examen corporel de 25 minutes au cours duquel Jackson a vu toutes les parties de son corps photographiées, filmées et examinées.!!!!

Et durant les six ans avant l’expiration du délai de prescription, aucune accusation criminelle n’a jamais été déposée. Après que le bureau du procureur ait dépensé des millions de dollars du contribuable dans cette affaire, s’ils avaient trouvé ne serait-ce qu’une preuve quelconque d’abus sexuels, ils n’auraient pas hésité à inculper Jackson.

Le règlement au civil n’empêche pas l’accusation criminelle. Le garçon de 13 ans à l’origine des allégations a refusé de témoigner au criminel et son père, l’instigateur de ces allégations, s’est suicidé quelques mois après la mort de Jackson.

Après avoir parlé de la mauvaise interprétation de ce que les gens peuvent nommer de « bizarre », et ayant démontré la fausseté des accusations portées contre Jackson, accusations qui, à mon avis sont infondées, je voudrais maintenant examiner l’impact moral que Jackson aurait pu avoir sur notre société.

En ce qui concerne l’intégrité, les actes et le style de vie de Jackson, en dehors des histoires montées de toutes pièces par les médias, sont toujours demeurés convenables. En fait, sa décence lui donnait un air à l’ancienne, même quand il était jeune, par rapport à de nombreux artistes qui avaient un penchant pour le sexe, l’alcool et la drogue.

Les interviews avec Jackson ont montré qu’il considérait inapproprié de faire cas publiquement de sa vie sexuelle. Ce qui, en ce qui me concerne, est un exemple de sa dignité et de sa modestie.

Cependant, cette grande réserve peut ironiquement être à la base des spéculations sans fondement sur l’orientation sexuelle de Jackson.

J’aimerais alors demander:

Émettre des doutes publiquement sur la vie sexuelle d’une personne n’est-il pas plus inapproprié que le désir de cette personne de garder le silence sur sa vie privée ?

Le fait que Jackson n’était pas impliqué dans une multitude de scandales sexuels avec des femmes, un fait qui normalement devrait attirer le respect, semble avoir été injustement le prétexte utilisé par les médias pour « pathologiser » Jackson.

C’est le summum du ridicule que de trouver scandaleux et suspect le manque de lascivité et de scandale chez quelqu’un.

Beaucoup de gens ont également fait remarquer que Jackson ne jurait jamais, surtout quand il était jeune. Seulement après avoir été victime de nombreuses campagnes de haine fondées sur des mensonges, il a inséré une très petite quantité de jurons dans ses chansons, en réponse à un monde qui l’avait trahi si profondément.

Même alors, son utilisation de grossièretés loin d’être des attaques au vitriol, est devenu plus comme l’expression artistique d’une angoisse profonde.

Jackson a également dû faire face à de nombreuses accusations concernant son apparence.

Mais, en retournant la situation, ne pourrait-on pas s’interroger sur ceux-là mêmes qui examinaient son apparence?

Qu’y a-il à dire au sujet de leurs propres préjugés ?

Et aussi des gens qui prétendent connaître les détails sur toutes les interventions chirurgicales que Jackson aurait eu, le traitant de « freak » sans même l’avoir jamais vu en réalité ?

Après les accusations de 2003 , les médias ont à plusieurs reprises et dans le but de se moquer, affiché des photos de Jackson amaigri, pas par souci de son bien-être, mais apparemment dans le seul but de pouvoir l’étiqueter de « freak ».

Il est très possible que Jackson était effectivement en train de perdre du poids, mais se servir de l’apparence physique fatiguée d’une personne comme seule preuve directe d’anomalie interne ne révèle-t-il pas notre propre superficialité ?

Peut-être, je dis bien peut-être que quelqu’un d’autre aurait eu l’air aussi fatigué s’il avait subi cette angoisse d’avoir à lutter sans relâche contre des accusations fausses et vicieuses.

Sur le thème de la morale:

Quel est le plus admirable, redonner de l’espoir aux gens en visitant régulièrement et en faisant un don à des hôpitaux et des orphelinats, ou raconter des histoires scandaleuses basées sur la spéculation ou les mensonges ?

Quel est le plus méprisable, poursuivre rigoureusement l’objectif exceptionnel qu’est la perfection artistique, ou céder à la jalousie et à l’avidité de détruire un artiste ?

Les tabloïds, bien sûr, utilisent cette stratégie avec la plupart des célébrités et des personnalités publiques.

On pourrait dire que Michael Jackson avait appris à se servir de la presse aussi cyniquement qu’elle l’a utilisé lui, surtout au début de sa carrière, une fois convaincu que « toute publicité même mauvaise est bonne, » parce qu’elle permet aux gens de ne pas vous oublier.

On pourrait même aller jusqu’à dire que Jackson à dessein affichait ses excentricités pour attirer la presse.

Il a, après tout, un excellent sens du dramatique. Et Jackson a toujours réussi à garder sa renommée intacte, même quand il ne produisait pas de nouvelles chansons.

Cependant, comme il est précisé ci-dessous, mon problème n’est pas la manipulation des médias par Jackson. Il s’agit plutôt de ce que la manipulation médiatique sur Jackson révèle au sujet des normes et éthiques de la société.

Les critiques ont déclaré Jackson coupable des fausses informations à son encontre à cause de son impassibilité face à celles-ci. Selon moi, pour avoir été harcelé par les médias depuis ses débuts sous les projecteurs, Jackson se sentait peut-être vulnérable et victimisé.

Ayant appris de ses parents à toujours être gentil avec les médias et ses fans, il sentait qu’il ne devait pas se défendre trop vigoureusement, de peur de perdre sa popularité.

En outre, si Jackson avait pris le temps de lutter contre toutes ces rumeurs sur lui, il n’aurait pas pu devenir Michael Jackson l’artiste, comme il l’expliqua à un ami proche.

En fin de compte, nous devons nous demander, qui est le plus fidèle et vrai, entre une personne qui traite quelqu’un de monstre sans le connaître personnellement et sans posséder aucune preuve d’actes répréhensibles, et une personne qui fait preuve de patience et de courage face à l’hostilité et qui montre simplement qui elle est vraiment avec son travail ?

Certains diront que les attaques des médias et des consommateurs à l’encontre de Jackson sont le prix naturel à payer pour la gloire et la fortune.

Non, dis-je. C’est un prix trop élevé pour un être humain. Ces attaques avaient dépassé toutes les limites justifiables, et je tiens à souligner qu’il n’a pas été payé pour endurer ce calvaire, mais pour récompenser ses efforts immenses et son dévouement à son métier.

Nous avons tout d’abord évoqué les « bizarreries » comme étant une diversité nécessaire et bénéfique, nous penchant spécialement sur le cas de l’apparence physique et du ton de la voix de Michael Jackson qui ne semblent pas influer sur ses succès.

Nous avons aussi conclu que les allégations selon lesquelles son comportement serait contraire à l’éthique étaient en vérité sans fondement. Ensuite nous avons analysé la position non-agressive de Jackson lors d’interviews télévisées, non comme une démonstration de sa culpabilité, mais comme un signe de la bienséance.

Enfin, nous avons constaté que le coût de la gloire ne semble pas être une justification suffisante pour les attaques personnelles contre Jackson.

Nous allons maintenant examiner les conséquences du comportement des médias et du public tout au long de la carrière de Michael Jackson.

Les médias américains se sont déshonorés exposant à la face du monde la brutalité dont ils ont fait preuve à l’égard d’une âme talentueuse, créative et philanthrope.

Considérons maintenant comment ce lynchage public d’une figure légendaire pourrait être perçu par les nouvelles générations, comment elle pourrait les influencer et affecter leur morale…

Ce type d’intimidation ne dissuaderait-il pas les jeunes d’aujourd’hui de rechercher leur propre créativité, leur différence interne, de peur qu’eux-mêmes encourent de tels abus?

La couverture médiatique de la vie de Michael Jackson pose entre autres, ces questions à l’Amérique:

L’accomplissement du Rêve Américain exige-t-il que l’on se soumette à l’intrusion intempestive des médias, aux mensonges sur soi pour favoriser la vente des journaux, et où l’accusation non fondée est suffisante pour être condamné par le tribunal de l’opinion publique ?

Voulez-vous que vos enfants vivent dans un monde où la recherche du Rêve Américain inclue des risques cauchemardesques de méfiance et de violence?

Je voudrais parler à nouveau des journalistes qui ont admis plus tard leur responsabilité dans la désinformation, dans les cas de pédophilie concernant Michael Jackson.

Si nous nous rappelons un instant le nombre considérable de journalistes qui entouraient le palais de justice du comté de Santa Barbara, on peut supposer que la poignée de ceux qui se sont rétractés de leur propre gré ne représentent que la pointe de l’iceberg.

Je soupçonne des centaines d’autres qui sont restés silencieux et qui, sciemment, ont déformé la vérité pour vendre leurs journaux.

Je suppose aussi qu’il y a des milliers de personnes qui, ayant reçu de l’information à sens unique, voyaient autrefois Jackson comme un criminel monstrueux, mais qui, après sa mort et la révélation de nouvelles informations, en sont venues à le voir comme l’un de nous , un homme accablé et un père attentionné, ainsi qu’un artiste au talent unique et un philanthrope dévoué.

Peut-être ces personnes maintenant mieux informées en sont arrivées à douter de la véracité des médias eux-mêmes, et pas seulement quand il s’agit de Michael Jackson, mais en général.

Je connais bien cette idée omniprésente selon laquelle il est plus sûr de ne rien dire quand il s’agit de Michael Jackson, sous peine d’être immédiatement stigmatisé.

Cependant, nous devons faire face aux conséquences d’une telle conduite.

Qu’est-ce que notre silence signifie suite aux attaques portées sur l’un des plus visibles représentants du Rêve Américain ?

Si nous préférons jouer la sécurité, nous allons livrer l’avenir de nos enfants entre les mains de tyrans.

Il est temps pour nous de dénoncer les dommages que cause le journalisme opportuniste dans notre culture.

 

Comme Edmund Burke l’a écrit:

« tout ce qu’il faut pour que le mal triomphe est que les hommes biens ne fassent rien. »

 

Merci Forbes Everett Landis –  Merci Elisabeth Mach

 

*******

 

The American Public Must Demand Honest Journalism

by Forbes Everett Landis

 

What does our silence about the attacks on one of the most visible achievers of the American Dream say? Are we not forfeiting our children’s future into the hands of bullies? Is it not time for us to speak up about the damage opportunistic journalism is doing to our culture?

 

Last year, the news of pop-superstar Michael Jackson’s premature death shocked the world. As I am a classical music fan, not a connoisseur of pop music or any of its stars, Jackson’s death did not immediately evoke any particular emotion in me. I just let it go.

 

But as the days went by, and as I passively soaked in more and more news reports on Jackson’s death, I began to feel increasingly uncomfortable. A man had passed away: What need was there for the media to so eagerly show humiliating images of how Jackson would have looked on his death-bed? I was prompted to look into the case more thoroughly.

 

After more than a year, although I am not now nor ever will be a Michael Jackson fan, and despite my sometimes skeptical view of the frenzied remarks often made by Jackson’s hard-core followers, I feel the need to say this:

To keep the American dream alive for our children, we should stop abusing our talented and creative spirits out of jealousy and misunderstanding.

 

Jackson had to deal with the media condemning him as strange, weird, and even labeling him a freak, both figuratively and literally. My opinion about this is clear: Though at times, to subjective eyes, Jackson might have looked ‘different,’ half of this eccentricity was due to the fact that he was born to be an artist inevitably different from others because of his imaginative and creative nature, and half because he was forced into being so unconventional by a degree of media pressure few, if any, have ever experienced. Being different from others does not equate being harmful to others. As long as one does not violate others’ human rights, one has the right to be him or herself. In a society that prioritizes human rights and freedom, I find no justification for attacks on people who are perceived to be ‘different.’ These kinds of attacks are especially sordid when they involve the spreading of knowingly false rumors for financial gain. After Jackson’s acquittal on alleged child related charges in 2005, several journalists, such as Aphrodite Jones, came forward to confess that most of the media in attendance intentionally put objectivity aside in covering the Michael Jackson case by fragmenting the facts divulged in court, reporting only anti-Jackson information.

 

The American Dream is over?*The human race has quite often owed its scientific or artistic progress to the « weird » and the « eccentric. » Let us consider, for example, Galileo Galilei, who was charged for openly discussing Copernican theory, a concept seen as sinful and roundly condemned at that time; later, of course, this theory went on to become the accepted standard of scientific understanding of the universe. We might also stop to consider how treasonable the very idea of democracy once was, how dangerous the aristocracy felt it to be; later, democracy became the world’s prevailing political philosophy. We can also remember that the concept of equality between : women and men, different ethnicities, or diverse religions, was derided when it emerged. Also, had she not thought differently from others, might Mother Teresa not have been a stay-at-home mom instead of traveling to India and risking her life for humanity?

 

Keeping the history of these exceptional ideas and people in mind, I can almost guarantee that if one had killed all the « weirdoes » among our Australopithecine ancestors 3.5 million years ago, our species might not have made it to the 21st Century. We might very well have just remained a much more primitive species, one without the use of fire and the wheel, let alone an orchestra, democracy, or computers. Is it not, after all, diversity that allows for evolution?

In other words, « weirdness » is sometimes the inevitable result of an exceptional imaginative ability that sees no boundaries in search of all the creative possibilities. As long as such individuals do us no harm, we should let them be. It is our duty to be respectful of those who are different not only because every human being is entitled to freedom, but also because diversity is at the root of human survival.

 

To those who regard Jackson’s soft voice altered skin tone or facial appearance as weird, I would simply say this: You are revealing your own nature, at best : narrow-minded or obtuse ; at worst – unkind and bigoted. Nobody’s holy scripture deems it acceptable to criticize the physical appearance of people who have contributed so generously to the voiceless.

 

To those who think that the Jackson’s spoken voice was peculiar, I would say that I see no significance in it. The spoken voice cannot be uncoupled from the singing voice that so many lauded. It might also be helpful for you to consider this information in order to broaden your understanding of the global context: there are countries where people respect those who speak softly, in a calm, non-aggressive manner. The American standard, where a loud voice seems necessary to assertiveness, is not the only standard in the world.

 

To those who criticize the ‘King of Pop’ for purchasing Neverland, I pose this question: Would you have survived without buying a Neverland-sized residential property if you were in reality never able to explore any place alone without being horded by an ensuing media and public frenzy whenever you stepped out of your front door? A huge residence with a vast garden might have been the only possible way for this worldwide megastar to relax and enjoy some fresh air without constant intrusion from the public. After all, Jackson earned his money though incredible hard work and a perfectionist work-ethic. In light of his Guinness record-making support of no less than 39 charities, it may very well be hypocritical to criticize his spending habits.

 

Having demonstrated that there is nothing inherently wrong with living unconventionally, the question now turns to whether or not Jackson ever harmed anyone with his behaviors. Here I will discuss the child related allegations leveled against him.

 

The Jacksons and an American Dream Mini Series In discussing the two instances of allegations Jackson was faced with, I would like to focus my attention primarily on the 1993 case due to the fact that the more recent (2003-2005) accusations ended with Jackson receiving a full legal acquittal on all counts, the extremely low credibility of the accuser’s mother playing a significant factor in this exoneration. In other words, Jackson was found not-guilty so I believe we must discount this case.

 

Considering that the laws of most U.S. states set down one’s right to sue anyone without being counter-sued solely in retribution for one’s lawsuit, this means that one can safely sue anyone they wants to sue. Thus, the extortion of popular and wealthy persons is an increasingly attractive ploy for those seeking a quick buck. Fast and easy money may once have come at a personal price, that being distrust from one’s community. But, with cities growing ever larger and more impersonal, an individual’s local reputation is of gradually thinning importance, resulting in more room for thievery.

 

To some mischief minded, the risk of exposure as an extortionist might thus seem lower when compared to the potentially enormous financial benefits of a scam. As a result, a millionaire, especially one whose professional value is greatly magnified by popularity, is more vulnerable than ever. According to the National Center for Child Abuse and Neglect, in 1998, 71% of the abuse reports were revealed to be false or unfounded. The false accusation rate even rises to over 90% when a custody battle and money is involved (as was the case between the plaintiff’s parents in the 1993 allegations against Jackson, who was a friend of the child’s mother). In the 1993 case, the charges never went to trial but were settled out of court.

 

The record illustrates that the financially troubled accuser’s father had previously approached Jackson’s representatives with a monetary request well before he sued for the alleged molestation, demonstrating that he would have refrained from filing suit in exchange for money. Would any parent with real care for the well-being of his or her children make such a deal?

 

« only God knew I was innocent now »As evidence for my position, I present the recorded phone conversation in which the accuser’s father is heard to say that everything [is] going « according to a certain plan, » that he would win « big time » and that Jackson would be ruined forever. These words sounds far more like the words of a mercenary than those of a father concerned with justice for his son.It should also be emphasized that Jackson was never indicted on the 1993 allegations, even after an intensive 13-month investigation including interviews with over 400 witnesses in and out of the country, extensive searches of his residential properties, and even a 25 minute full-body examination in which Jackson had every part of his body photographed, videotaped and examined. And in the six years before the statute of limitation had expired, no criminal charges were ever filed. After the District Attorney’s office spent millions of tax payer dollars in hot pursuit of the singer, had they found any evidence of molestation, they would have been certain to indict Jackson. Civil settlement does not prevent criminal indictment. The 13-year-old boy at the center of the allegations refused to testify criminally and his father, the main individual behind the allegations, committed suicide within months of Jackson’s death.

 

Having discussed the mischaracterization of what people might dismiss as « weird, » and having made plain the falsity of the allegations made against Jackson, accusations that in my view look suspiciously extortionate, I would now like to consider the moral impact that Jackson might have had on our society.

 

Regarding integrity, Jackson’s deeds and lifestyle, apart from the media’s fabricated stories, remained consistently appropriate. In fact, his decency made him look almost old-fashioned, even when he was young, when compared with many entertainers’ indulgences in alcohol. Interviews with Jackson indicated that he felt it highly inappropriate to remark publicly on his private life. This, as far as I am concerned, is an example of his dignity and modesty. However, this very reserve may ironically have fueled baseless speculation about Jackson’s orientation. I wish to ask: is publicly questioning a person’s private life not way more inappropriate than that person’s choice of silence out of a desire for privacy regarding the same? The fact that Jackson was not involved in a multitude of scandals with women, a fact which should normally invite respect, seems unfairly to have been justification for the media to pathologize Jackson. It is beyond ridiculous to construct the lack of lasciviousness and scandal as itself scandalous and suspect.

 

Did Michael Jackson fulfill his dream?Many people have also remarked that Jackson did not curse at all, especially when he was younger. Only after suffering numerous hate campaigns founded on falsehoods did he insert a very small amount of profanity into his songs, in response to a world which had betrayed him so deeply. Even then, his use of profanity stayed away from vitriolic attacks , but came across more as an artistic expression of deep anguish.

 

Jackson also faced many accusations regarding his appearance. But, turning this around, what might this suggest about those themselves who so scrutinized the way he looked? What does it say about their own biases ? And about the people who claimed to know details about every surgical procedure Jackson allegedly had, calling him a freak without even having seen him actually ?After the 2003 allegations, the media repeatedly and mockingly displayed pictures of Jackson in an emaciated state, not out of concern for his well-being, but seemingly simply in order to label him a freak. It may very well be argued that Jackson was indeed beginning to look fairly thin, but doesn’t taking somebody’s tired physical appearance as direct evidence of inner abnormality only reveal our own superficiality ? Maybe , just maybe anyone else would have looked equally fatigued had they suffered the anguish of having to relentlessly fight vicious and false allegations.

 

On the topic of morality : Which is more admirable, giving people hope by regularly visiting and donating to hospitals and orphanages, or telling scandalous stories based on speculation or lies? Which is more despicable, pursuing an exceptionally rigorous dedication to artistic perfection, or giving in to jealousy and greed to bring down an artist? The tabloid press, of course, uses this strategy on most celebrities and public figures. One might argue that Michael Jackson had learned to use the press as cynically as it used him, that he , especially in the early days, once believed that « all publicity is good, even bad publicity, » because it keeps their names in people’s minds. One might even go so far as to say that Jackson purposely flaunted his eccentricities to generate press. He did, after all, have a fine artistic sense of the dramatic, with drama selling newspapers. And Jackson always managed to keep his fame burning bright, even when he was not producing any new songs. As elaborated below, my issue, however, is not with Jackson’s handling of the media. Rather it is about what the media’s handling of Jackson says about societal norms and ethics. 

 

President Obama’s Thoughts On Michael Jackson’s Death

Critics have accused Jackson of not opposing false information adamantly enough. Pondering that charge, I suspect that having been abused by the media intrusiveness from his early days in the spotlight, Jackson might have come to feel vulnerable and victimized. Having been taught by his parent always to be nice to the media and to his fans, he might have felt he should not defend himself too vigorously for fear of losing his popularity. Furthermore, had Jackson taken the time to fight every rumor thrown his way, he would not have had time to be Michael Jackson, the artist as he did explain to a close friend. In the end ,we must ask ourselves, who is more faithful and true, a person who calls someone a freak without knowing him personally and without possessing any evidence of wrongdoing, or a person who shows patience and courage in the face of hostility and simply expresses who he really is by letting his work speak for itself?

 

Some might argue that the attacks Jackson had to suffer from the media and from consumers can be justified as a natural price to pay for the fame and fortune. No, I say. That is too high a price being charged from a human being. Those attacks had exceeded all justifiable limits, And I wish to note that he was not paid to endure pain, but for his relentless efforts and dedication to his craft.

 

We first explored « weirdness » as necessary and beneficial diversity, specifically addressing the fact that Jackson’s physical appearance and spoken pitch seem irrelevant to his achievements. We then found that allegations of unethical behavior on Jackson’s part were in truth baseless. Then we analyzed Jackson’s non-aggressive stance during TV interviews, not as demonstration of guilt but as a sign of decorum. Lastly, we found that the cost of fame seems an insufficient justification for the extraordinary personal attacks Jackson went through.

 

We will now consider the implications of the behavior of the media and the public during the course of Michael Jackson’s career. The American media have disgraced themselves by displaying to the world the schoolyard bullying of a talented and creative soul with great philanthropic achievements . Now consider how this public bullying of a legendary figure might present itself to a new generation of youth, how it might play out in their minds and affect their morale. Might this type of public bullying not discourage the youngsters of today from pursuing their own creativity, their own inner diversity, for fear that they themselves might incur such abuse ?

 

The coverage of Michael Jackson’s life poses among others, these questions to America: Does fulfilling the American Dream require that one subject oneself to unending media intrusion, to lies about oneself for the sake of selling newspapers, and where one unproven accusation is enough to be convicted in the court of national opinion ? Do you want your children to live in a world where pursuing the American Dream involves the risks of a nightmare of mistrust and abuse?

 

What hurts the most Michael Jackson

I refer again to the journalists who later admitted their purposely distorted biased reporting on the Michael Jackson child molestation cases. If we recall for a moment the enormous number of journalists who surrounded the Santa Barbara County courthouse, one can surmise that the handful of journalists who came clean about their deception make up only the tip of the iceberg.I suspect that there were hundreds more who remained silent and who knowingly bent the truth to sell papers.

 

I also suppose that there are thousands of people who, having received one-sided information, once believed Jackson to be a freakish criminal, but who, after his death and the revelation of new information, have come to see him just as one of us, a burdened human being and a caring parent, as well as a uniquely talented artist and a devoted philanthropist. Perhaps these now better-informed members of the public have come to doubt the veracity of the media itself, not just when it comes to Michael Jackson, but in general.

 

I speculate that there is a pervasive notion that it is safer to say nothing when it comes to Michael Jackson for fear of being promptly stigmatized. However, we need to address the implications of such silent behavior. What does our silence about the attacks on one of the most visible achievers of the American Dream say? If we play it safe, we are forfeiting our children’s future into the hands of bullies. It is time for us to speak up about the damage opportunistic journalism is doing to our culture. As Edmund Burke once penned, « all it takes for evil to triumph is for good men to do nothing. »_____________________

About the Author : Forbes Everett Landis is a devoted parent who sees his mission in educational area in a global context.Articles Source:

http://education.ezinemark.com/does-american-dream-have-to-die-with-michael-jackson-16b169402f1.html          

 

 0

 

Publicités

2 commentaires pour excellent article sur MJ

  1. Mylène dit :

    c’est un très bel article !
    « -Rien dans les Saintes Écritures ne juge acceptable de critiquer l’apparence physique de personnes qui ont contribué si généreusement à l’inexplicable. »
    de quoi remettre les critiques en question !
    Les tabloïds ont fait beaucoup de mal à MJ …et à d’autres célébrité !
    ON DIT : La critique est aisée mais l’art est difficile !
    Merci pour cette plaidoirie en sa faveur, il en a bien besoin, encore aujourd’hui, alors qu’il n’est plus avec nous !

  2. magicmichael dit :

    Prenez le temps de lire cet excellent article à propos de MJ …un peu long, certes mais très intéressant et fort !
    Il a été posté sur le net en février 2012 !Forbes Everett Landis.
    Versions Français et Anglaise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s