la vie sans fin

la fin de rienj’ai écrit ce texte car je sais que vous êtes nombreux …à rêver et regretter de ne pas avoir pu sauver l’être cher …celui qui nous a été enlevé violemment le 25 juin 2009 !

Depuis toute môme, je me sentais l’âme « d’une sauveuse »…sans aucune prétention puisque cela m’apparaissait simple et normal ! Je volais au secours des amies de classes à l’école, celles qui étaient rejetées, je me débrouillais toujours pour être appréciée par mes professeurs de façon à me sentir « à leurs côtés » afin que mes « jugements » soient pris au sérieux…Oui, je voulais que la justice règne et qu’il n’y ait pas d’élèves mal considérés !

À la maison, je passais « déjà » pour une excentrique…puisque je pleurais chaudement lorsqu’en rentrant de l’école, je trouvais, un moineau, mon hamster, le chien ou le chat blessé ou mort ! Je les enterrais dans le jardin, en plaçant une petite croix que je confectionnais avec deux morceaux de bois ! ( comme dans le film jeux interdits) Je ne dormais pas de la nuit après cela… j’inventais des prières et je me sentais à la fois, abandonnée, en peine, trahie…et même en colère !

La mort me paraissait impitoyable, sans merci …elle intervenait dans la vie comme elle voulait, sans crier gare, sans se soucier du chagrin dans lequel elle me laissait …et que j’allais vivre seule en incomprise !
J’ai beau être devenue adulte, la mort reste provocatrice…elle nous oblige avec force à s’incliner, elle devient glorieuse, elle a tous les pouvoirs…il nous faut alors vivre « les plus jamais »…poursuivre notre chemin en pleurnichant sans broncher … elle coupe court à nos rêves, à nos projets…nous ramenant dans l’humilité, à notre condition humaine, à notre chemin terrestre…dont elle détient la clef !

Elle nous lâche dans la peine, avec la trace de l’autre dans notre coeur … elle est la gagnante d’un jeu dont on ne connaît pas les règles, elle a donc » forcément raison » …et de fait, ne nous laisse aucune place pour la colère !
C’est peut-être pour éviter cette inutile colère, que j’ai appris à me glisser dans l’Amour  moi qui rêve encore aujourd’hui …à une vie sans fin !

°°°

C’est le rêve de Agnès, posté ces jours … qui m’a inspiré pour ces écrits là !

Le lire sur :Signes de coeur | Magicmichael’s Blog

Publicités

17 commentaires pour la vie sans fin

  1. Karine53 dit :

    Il n’est pas facile de parler de la mort, vous en parlez avec sagesse malgré tout, et cela est exact ,elle est impitoyable et en même temps , on ne peut que accepter ! Nelson Mandel vient de nous quitter …on nous l’a enlevé de la vie et on ne peut que accepter ! Je pense que sa vie a été bien remplie et longue , il a été utile au monde entier ; cela aide à vivre en sagesse son départ ..

  2. secrète dit :

    comme cela est bien dit .

  3. MaribelMJ dit :

    Je l’adore ce texte et la photo aussi , la petite fille avec le chat mort dans ces bras, cela me rappelle mon petit chat que j’ai beaucoup pleuré . La mort est cruelle mais on est obligé de l’accepter ..c’est uniquement notre sentiment d’amour qui reste éternel , j’ai l’impression qu’on se rend compte à quel point on aime énormément quelqu’un lorsque la mort vient le chercher !
    Je trouve cela un peu idiot , mais c’est ainsi trop souvent .

    • Léa dit :

      Ce n’est absolument pas « idiot » comme tu dis Maribel …loin de là même ! La vie est semble t-il plus forte que la mort …et elle continue , malgré la perte de l’être cher …et « bien heureusement » car le monde cesserait d’exister sinon ! La vie est faite ainsi ..;c’est un immense cadeau chaque jour « que Dieu veut » et c’est dans la vie qu’il faut se réaliser et aimer ! Merci chère MaribelMJ, j’apprécie ton mot !

  4. Léa dit :

    Lorsque tu parles de ton enfance, Agnès …cela ressemble à ce que la société et les famille infligeaient aux garçons ….oui, les garçons n’avaient pas « le droit » de pleurer …par crainte de perdre « leur parties hommes » …oui, ça allait jusque là ! Tu dis que tu gardais tes sentiments pour toi …il n’y avait donc personne à qui tu pouvais dire « je t’aime » ? ….L’éducation a beaucoup changé , de nos jours , nous pouvons davantage parler sentiments et émotions …cela depuis les années 68/70 …les années où on prônait l’Amour et la liberté, ainsi que la libération des corps et des esprits !
    Nous sommes nées avant cela, éduquées « à la rude » …mais, chère Agnès , nous avons le bonheur d’inventer l’amour, notre façon d’aimer …nous pouvons oser , dire, ressentir, partager ! C’est merveilleux d’être arrivées maintenant, adultes, à briser les chaines qui nous brimaient à l’époque !
    Les gens veulent aimer et être aimés , partager des sentiments, de l’amour …il y a cette exigence, cette volonté là !
    Ces questions là ne se posaient pas pour nos grand parents , bien souvent …se marier, avoir des enfants étaient suffisant …les sentiments étaient mis de côté !
    C’est en cela ,que je pense que le monde change et que l’amour prend davantage de place …nous allons vers un monde fait d’Amour …car nous sommes obligés …nous devons nous aimer pour « sauver le monde du chaos  » L’Homme pressent cela au fond de lui !
    Tu dis également , que tu n’as pas pu sauver cet être cher proche de toi …mais nous sommes désarmés devant l’histoire de l’autre qui se déroule devant nous !
    Notre » erreur »est de penser que nous sommes « tout puissant » …mais lorsque l’âme de l’autre » doit partir » , il est impossible d’intervenir….ce qui nous ramène avec humilité à notre condition d’humain !  » c’est ce que dis dans mon récit »
    Merci Agnès pour ce mot sincère plein de tendresse que tu partages avec nous !

  5. Léa dit :

    Ho …merci Agnès …ton mot est riche et beau , je prendrais le temps plus tard en soirée de mieux y répondre …car je dois partir ! merci d’être par là !

  6. Marjery dit :

    Je viens de voir ce récit Léa et je te rejoins dans tout ce que tu dis. Quand l’être cher sans va le chagrin nous paraît trop fort, trop brut, trop insurmontable. Ça dur un certains temps ensuite on finis par s’habituer par apprivoiser cette peine et c’est jours qui passe et se ressemble tous. Mais un moment vient un temps ou on s’aperçoit que la peine se fait plus légère le manque de l’autre est toujours là ça c’est certains mais on s’aperçoit qu’on sort petit a petit des jours sombres pour laisser place à la vie car finalement celle ci est bien trop importante pour se morfondre. Il faut vivre aussi pour celui qui est partis car c’est ce qu’il voudrait.

    • Léa dit :

      Je suis très heureuse de te trouver par là ma chère Marjery …tu as raison la vie est belle , et lorsque le chagrin devient plus léger, il faut cesser de se morfondre , comme tu le dis ! Il faut vivre car la vie nous appelle …et c’est bien cela que celui qui est parti, attend de nous ! Tu es dans la vie plus que jamais puisque tu l’a portes dans ton ventre depuis quelques mois ! Merci pour la sincérité de ton mot Marjery !

  7. Luce dit :

    Magnifique ce texte …je ne trouve pas de mots , mais c’est vraiment fort ! Votre blog regorge de belles choses uniques et vous êtes si créative et sensible ! Merci pour tout ça !

    • Léa dit :

      Voilà beaucoup de compliments chère Luce, je suis un peu gênée même si je suis heureuse que vous appréciez le blog et quelques créations ! Merci bien , car j’écris pour vous ….pour vous tous !

  8. agnes morbihan dit :

    Les rêves sont des messages aériens que l’on attrape au vol… ou pas … certains ne font que passer, alors que d’autres viennent se poser dans votre main sans même avoir essayé de les saisir …quel mystère tout de même ! Viennent-ils de nous, ou nous sont-ils souffler dans le but de nous aider à vivre. Je vis mes rêves comme le vague souvenir d’un voyage infini. Et je m’y glisse avec bonheur comme tu te glisses dans l’Amour…et c’est peut-être là qu’est la vie sans fin…
    La mort nous ramène à ce que nous étions avant d’être né…

    • Léa dit :

      J’ai cette idée, qui s’affine chaque jour davantage …que nous vivons deux vies …une terrestre et une « autre » celle de nos rêves (célestes ??) ! Ces deux vies semblent complémentaires et interfèrent l’une sur l’autre afin de nous faire avancer dans une meilleure compréhension de notre chemin de vie ! La vie parle à nos rêves et nos rêves parlent à notre vie ! Tout cela est « fantastique » et étrange ! Tu dis chère Agnès-« la mort nous ramène à ce que nous étions avant d’être né « …..j’ai écrit un récit sur cela …je vais tâcher de le retrouver …pour toi ! Merci d’être là !
      Si cela t’intéresse…. « coeur éternité  » ….https://magicmichael.wordpress.com/2012/11/01/coeur-eternite/

  9. CHRISTINE Germaine (fleursilver) dit :

    soit éternel Michael !!!

  10. Elodie dit :

    Merci Léa, c’est certain que nous sommes nombreux à regretter de ne rien avoir pu faire pour empêcher le décès de Michael …j’aurai tellement aimé faire quelque chose , mais c’est un rêve ,car la réalité est bien plus tragique . C’est vrai que la mort est terrifiante elle nous a volé Michael et on dirait que tous les êtres bons et gentils s’en vont trop vite ! J’aurais bien voulu qu’il soit immortel , même si il reste encore très présent dans nos coeurs et dans notre vie …c’est une manière de le garder en vie que de continuer à l’aimer et écouter sa musique !

    • Léa dit :

      Merci Elodie , tu as raison, nous pouvons continuer à l’aimer , en pensant à lui et en écoutant sa musique ! Tout ce qu’il a créé a laissé une trace sur notre planète et dans nos coeurs !

  11. magicmichael dit :

    je viens d’écrire ce nouvel article …car comme beaucoup d’entre nous …nous aurions voulu sauver Michaël !
    posté dans la rubrique « articles chouchous »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s