l’infiniment …

Page en cours d’élaboration :

Une nouvelle page pour honorer la vie !

°

L’infiniment petit / l’infiniment grand

°

Le recule de la mort !

la reprogrammation cellulaire

Le Japonais Shinya Yamanaka et le Britannique John B. Gurdon sont les lauréats 2012 du Prix Nobel de physiologie et médecine. Ils ont réalisé – avec 40 ans d’écart! – des avancées cruciales, porteuses d’espoirs immenses pour la médecine régénératrice
0

Prenez le temps d’écouter cette vidéo, qui semble anodine ou ardue  au premier abord …mais riche d’enseignements nous concernant tous ! Les chercheurs sont proches de trouver immortalité , puisqu’ils ont trouvé  les éléments qui nous le  permettraient , mais également une médecine de l’infiniment petit (médecine cellulaire) , où les « puces électroniques » se chargeraient de nous soigner ! ..Tout un programme n’est-ce pas !

Laurent Alexandre / TED-PARIS 2012

000

°

Du sucre dans les étoiles !

Des molécules de sucre, brique élémentaire de la vie, ont été repérées dans un nuage de gaz et de poussière où se forment des planètes.

 

 
Par Chloé Durand -Parenti. Ce 30 aout 2012.

En braquant le super-télescope ALMA vers une étoile récemment formée, une équipe de chercheurs danois du Niels Bohr Institute, dirigée par l’astronome Jes Jorgensen, est parvenue à détecter, à proximité de celle-ci, la présence de… sucre. Autrement dit, un élément considéré comme l’une des briques élémentaires de la vie. La molécule simple, appelée glycolaldéhyde et composée de deux atomes de carbone, deux d’oxygène et quatre d’hydrogène (C2H4O2), est en effet l’un des ingrédients qui entre dans la composition de l’acide ribonucléique (ARN), lui-même proche parent de l’ADN.

Bien que ce type de molécule ait déjà été décelée dans l’espace interstellaire, c’est la toute première fois que des astronomes la repèrent à proximité d’une jeune étoile, à une distance équivalant à celle qui sépare Uranus de notre soleil, c’est-à-dire dans le disque de gaz et de poussière où naissent les planètes. Selon les chercheurs qui viennent de publier leurs travaux dans la revue The Astrophysical Journal Letters, c’est là tout l’enjeu… « Cela est susceptible de nous renseigner sur la manière dont la vie a pu apparaître ailleurs », estime Jes Jorgensen. « Ce qui est très excitant, c’est que non seulement ces molécules de sucre sont au bon endroit pour se retrouver sur les planètes de ce système solaire, mais elles tombent aussi dans la bonne direction, vers l’étoile », souligne Cecile Favre, l’un des membres de l’équipe.

Reste toutefois que beaucoup de choses peuvent se passer lors de la formation d’une planète et que les molécules sont plus que susceptibles de se modifier… Pour les chercheurs, la prochaine étape sera maintenant de tenter de comprendre comment ces molécules ou même d’autres plus complexes peuvent parvenir à se former dans l’espace. Quant à l’étoile observée baptisée IRAS 16293-2422, elle n’a pas fini d’être étudiée, car, à seulement 400 années-lumière de la Terre, elle constitue une cible de choix pour les astronomes.

°

Mission accomplie !

Le robot Curiosity s’est posé avec succès sur la planète Mars !

Personnellement j’aime cette “nouvelle” car l’homme est toujours en recherche , que ce soit l’infiniment grand, le cosmos …ou l’infiniment petit, les cellules, l’ADN !

Ces recherches, au delà de l’argent que cela coute …permettent également aux scientifiques, aux nouvelles médecines ….de faire un grand pas en avant !

(Léa)

4 – Mis à jour le 06/08/2012 à 10h25

Les premières images de Mars vues par CuriosityLes premières images de Mars vues par Curiosity / DR / NASA

Mission accomplie ! Le robot Curiosity s’est posé avec succès sur la planète Mars, ont annoncé lundi matin les équipes de la Nasa à Pasadena (Californie). Le robot s’est posé peu après 05h31 (7h31 en France) lundi. “Le contact (avec le sol) est confirmé”, a annoncé un membre de le mission de contrôle, au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de Pasadena, à l’est de Los Angeles. Les membres de la mission de contrôle ont explosé de joie à l’annonce de l’atterrissage du robot, au terme d’une descente de sept minutes extrêmement délicate, qui semble s’être déroulée exactement selon le plan prévu.

0

Un pas de géant en génétique

Par Martine Perez Mis à jour le 07/09/2012
L'ADN humain est composé de 3,3 milliards de paires de bases. Mais seulement 2 à 3 % de ce matériel sont codants.
L’ADN humain est composé de 3,3 milliards de paires de bases. Mais seulement 2 à 3 % de ce matériel sont codants. Crédits photo : MediaforMedical/Medicalrf/MediaforMedical/Medicalrf

Des séquences génétiques « allument » ou « éteignent » les gènes.

Les chromosomes, faits d’ADN (acide désoxyribonucléique), sont le support de notre patrimoine génétique, de nos gènes, qui commandent le fonctionnement de nos organes, par le biais des protéines. Mais les chromosomes contiennent aussi, au-delà des gènes eux-mêmes, d’autres éléments de l’ADN, dits «ADN poubelle», parce que l’on pensait qu’ils ne servaient à rien. Une équipe internationale de 400 chercheurs vient de découvrir qu’ils jouent en réalité un rôle essentiel dans la régulation de l’activité des gènes et dans certaines maladies. La grande majorité de cet «ADN poubelle» «serait en fait une vaste table de contrôle avec des millions d’interrupteurs régulant l’activité de nos gènes. Sans ces interrupteurs, les gènes ne fonctionneraient pas et des mutations dans ces régions pourraient induire des maladies», souligne un résumé de ces travaux publiés mercredi dans plusieurs revues scientifiques dont Nature et Science.

Interrogé par l’AFP, Pierre Tambourin, le directeur général du Génopole à Évry, a qualifié cette découverte de très importante car elle montre que l’ADN non codant est essentiel à la vie. «C’est presque aussi important que la publication de la séquence du génome de l’homme», estime-t-il. L’ADN humain est composé de 3,3 milliards de paires de bases. Mais seulement 2 à 3 % de ce matériel sont codants. Le reste du génome, soit 3,25 milliards de paires de base, avait été qualifié au départ «d’ADN poubelle» parce qu’on l’avait jugé inutile.

Dans le vaste projet Encode lancé en 2003 pour réaliser une gigantesque encyclopédie de l’ADN, l’équipe de chercheurs vient d’identifier 4 millions d’«interrupteurs» génétiques. «Notre génome est en vie grâce à ces millions d’interrupteurs qui déterminent si un gène doit être “allumé” ou “éteint”», explique Ewan Birney du Laboratoire européen de biologie moléculaire et de bio-informatique (LEBM-IEB), coordonnateur en chef de l’analyse. «Dans la plupart des cas nous savons quels gènes jouent un rôle dans une maladie, mais pas quels interrupteurs sont impliqués», indique pour sa part Iam Durham, un chercheur au LEBM-IEB, qui souligne qu’Encode fournit des «pistes prometteuses pour la découverte de mécanismes clés dans les maladies».

0

4 commentaires pour l’infiniment …

  1. Fanny dit :

    Le recule de la mort, voilà que l’être humain veut devenir immortel , alors que nous avons déjà des problèmes de surpopulation et nous voyons bien que nous n’avons pas encore les solutions pour nous occuper dignement des personnes âgées , et de ceux qui meurent de faim ! Il y a un côté merveilleux à tout cela tout de même , j’ai le sentiment que les savants vont un peu trop vite surtout ! Nous n’avons pas encore intégré un paquet de choses , l’individu est un peu en rade et le train infernal continue à filer à grande vitesse ! Côté médecine, la recherche avance et cela est très bien , j’espère que le cancer , le sida et autres maladies vont disparaitre grâce à toutes ces découvertes sur les cellules souches et le génome humain!
    Très intéressante cette vidéo Léa , et cet Alexandre Laurent explique très clairement les sujets pourtant assez ardus à la base ! L’infiniment petit est un monde que nous côtoyons , tout comme l’infiniment grand …..quel miracle que la vie lorsqu’on voit tout cela ! Encore merci Léa !

    • magicmichael dit :

      Bonjour fanny, ton commentaire est pertinent ! tu dis – » l’individu est un peu en rade et le train infernal continue à filer à grande vitesse !  » C’est vrai que la science avance et que nos problèmes de la vie au quotidien ne sont pas résolus, loin de là … les épidémies, la faim dans le monde, le réchauffement de la planète ..! Nous n’avons pas tout intégré de cette grande vague qu’est la technologie actuelle, la communication , la robotique, le virtuel ..etc ! L’être humain vit déjà de plus en plus longtemps , il faut souhaiter que la santé physique et mentale soit ajustée …mais c’est bien de cela dont il est question dans cette vidéo …tout semble avoir été prévu pour que nous vivions longtemps , en bonne santé /….mais il n’est pas précisé « heureux » !

  2. Rose dit :

    Cette vidéo est très intéressante, claire et précise ! Laurent Alexandre nous dévoile en toute simplicité , les secrets auxquels nous n’avons pas encore accès, nous le commun des mortels ! Les savants, les physiciens, les scientifiques …avancent à pas de géant et ont découvert des éléments qui nous dépassent , mais cela est déjà là ! Nous voilà dans la quatrième dimension qu’on le veuille ou pas …nous manipulons l’infiniment grand et l’infiniment petit …reculer la mort , vivre mille ans ,avec un corps et un cerveau programmer …comme un ordinateur ….tout cela est déjà là , nous sommes entré dans ce que l’on nommait « la sciences fiction » ….mais ce n’est plus de la fiction ! Devons nous nous réjouir de cela ? Personnellement je ne sais pas ! Mon esprit n’est pas programmé pour accepter cela facilement , mais il faudra qu’il s’adapte !

  3. magicmichaelléa dit :

    Le recule de la mort !
    Un article, une vidéo passionnante…prenez le temps de la regarder, même si vous pensez cela ardu ou anodin ….vous allez pourtant apprendre des choses d’une importances capitales sur l’immortalité et la médecine cellulaire de l’avenir proche ! Le monde change vraiment !!
    (Léa)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s